16 octobre, 2006

Visite mercredi en Allemagne de la présidente du Chili, axée sur l'économie

La présidente chilienne, Michelle Bachelet, est attendue mercredi en Allemagne pour une visite de quatre jours, aux accents principalement économiques, qui sera aussi un retour dans un pays, l'ex-RDA, où fuyant la dictature d'Augusto Pinochet, elle avait séjourné comme étudiante. Après des entretiens mercredi avec le maire social-démocrate (SPD) de Berlin, Klaus Wowereit, la présidente socialiste sera reçue jeudi par le président, Horst Köhler, et la chancelière, Angela Merkel, tous deux membres du parti conservateur CDU. Mme Bachelet devrait notamment évoquer avec Angela Merkel l'élection d'un membre latino-américain non permanent du Conseil de sécurité de l'Onu, poste auquel aspirent le Guatemala et le Venezuela, indique-t-on de sources diplomatiques chiliennes. Elle discutera également jeudi avec un groupe d'investisseurs allemands présents au Chili en vue de l'établissement d'un dialogue permanent qui favorise les relations économiques bilatérales. Vendredi, elle inaugurera à Bitterfeld, centre industriel de Saxe-Anhalt (est), une usine de transformation de l'oligo-élément mobyldène, créée avec des capitaux chiliens. Cet investissement pourrait se monter à quelque 50 millions d'euros, selon des sources diplomatiques chiliennes. Mme Bachelet participera ensuite à Leipzig (est) à un séminaire sur l'énergie et l'environnement, puis se rendra à Stuttgart (sud-ouest) pour l'assemblée annuelle de la société ibéro-américaine, à laquelle prennent part des entreprises et banques allemandes intéressées par le développement des relations avec le continent latino-américain. Samedi, avant de regagner Santiago, elle rencontrera des autorités et entreprises du riche Etat régional du Bade-Wurtemberg. Mme Bachelet avait fui la dictature du général Pinochet pour rejoindre la République démocratique allemande (RDA) en 1975. Elle y était restée jusqu'en 1979.