28 mai, 2009

Un ancien soldat avoue le meurtre du poète Victor Jara

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


Victor Jara. Photo Archive Maison d'édition Zig-Zag
"A moins qu'avec un hachoir / Ils me coupent les dix doigts / Pour m'apprendre la guitare / Comme ils ont fait à Jara", chantait Jean Ferrat en 1975. Torturé et assassiné, le poète et chanteur chilien Victor Jara était devenu, dès 1973, un symbole des exactions du régime de Pinochet.
José Adolfo Paredes Márquez

Le 26 mai, José Adolfo Paredes Márquez a été placé en détention à Santiago, accusé d'être l'un des auteurs du meurtre. Selon le quotidien, cet ex-militaire aurait reconnu avoir appartenu au peloton d'exécution qui passa Jara par les armes.