28 décembre, 2012

CHILI : MANDAT D'ARRÊT CONTRE L'ASSASSIN PRÉSUMÉ DE VÍCTOR JARA

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
« JUSTICE POUR VICTOR » BADGE  DE LA CAMPAGNE DE LA FONDATION VICTOR JARA EN FAVEUR DE JUSTICE POUR LE CAS DE VÍCTOR JARA.
MANDAT D'ARRESTATION INTERNATIONAL CONTRE L'ASSASSIN PRÉSUMÉ DE VÍCTOR JARA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
L'EX-LIEUTENANT PEDRO BARRIENTOS, L'ASSASSIN PRÉSUMÉ DE VÍCTOR JARA. PHOTO CHILEVISIÓN
À presque 40 ans du meurtre de Víctor Jara, le juge de la Cour d'Appels chargé du processus, Miguel Vázquez Plaza, a décidé d'inculper et d'arrêter sept anciens militaires comme auteurs et complices de l'homicide qualifié de l'auteur interprète chilien en 1973.



22 décembre, 2012

« DIX-HUIT ANS PLUS TARD, 
LES ZAPATISTES SONT TOUJOURS LÀ »

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
Ce 21 décembre des dizaines de milliers d'indigènes Mayas Zapatistes sont descendus marcher silencieusement dans cinq grandes ville du Chiapas...
Dans une discipline exemplaire, et un silence de plomb 20 000 zapatistes se sont rendus dans la ville de San Cristobal de Las Casas, capitale Historique du Chiapas, 7000 à Ocosingo, 6000 à Las Margaritas, et de nombreux autres dans 2 autres ville du Chiapas.


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
 PHOTO VÌCTOR CAMACHO 

Avec leur emblématique cagoule, ces derniers ont réalisé une véritable démonstration de force, en une date toute particulièrement symbolique, le 21 décembre 2012, date d'un changement de cycle, un changement de monde pour les mayas.


21 décembre, 2012

DU DANGER D’ENQUÊTER SUR LA DICTATURE

« ALBERTO CARDEMIL, ENTRETENAIENT DES CONTACTS PERMANENTS AVEC L’ORGANISME DE RÉPRESSION ET ÉTABLISSAIENT DES LISTES DE DÉFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME QU’IL FALLAIT TENIR À L’ŒIL. » LE DÉPUTÉ ALBERTO CARDEMIL APPARTIENT À LA L’UNION DÉMOCRATE INDÉPENDANTE (UDI), FORMATION POLITIQUE FONDÉE PAR DES CATHOLIQUES TRADITIONALISTES « GRÉMIALISTES », TRÈS LIÉ À L'OPUS DEI, LA SECTE ULTRA CATHOLIQUE NÉE EN ESPAGNE SOUS FRANCO, L’UDI AVAIT FOURNI AUSSI UNE BONNE PARTIE DES CADRES À L'ADMINISTRATION DE LA DICTATURE MILITAIRE DU GÉNÉRAL PINOCHET. PHOTO THE CLINIC



L’ombre de la DINA, la police secrète de Pinochet, plane-t-elle à nouveau sur le Chili ? Des vols ont été commis, le week-end dernier, aux domiciles de trois journalistes ayant publié des livres ou articles faisant apparaître des éléments nouveaux concernant les cas de torture et disparitions de civils pendant la dictature. Les cambrioleurs ont emporté des notebooks et disques durs contenant des informations récoltées par les journalistes durant leurs enquêtes. Qui sont-ils ?

Des journalistes ont été victimes de vols d’ordinateurs et de menaces.
Mauricio Weibel, ex-président de l’Association des correspondants de presse étrangère et membre actif de Reporters sans frontières, est l’auteur d’«Association illicite. Les archives secrètes de la dictature », dans lequel il démontre les liens institutionnels très forts entre la DINA et le gouvernement de Pinochet. Des hommes politiques toujours en activité, comme Alberto Cardemil, entretenaient des contacts permanents avec l’organisme de répression et établissaient des listes de défenseurs des droits de l’homme qu’il fallait tenir à l’œil.

19 décembre, 2012

DES JOURNALISTES VICTIMES D’INTIMIDATIONS POUR DES ENQUÊTES SUR LA DICTATURE MILITAIRE

 par Reporters sans frontières


MAURICIO EST LE FILS  AÎNÉ DE JOSÉ WEIBEL,
DÉTENU DISPARU EN 1976 AU CHILI
Si le journaliste Mauricio Weibel Barahona est victime d’un véritable harcèlement suite à la publication d’archives secrètes de la dictature militaire dans son livre «Association illicite : les archives secrètes de la dictature» (Ed. Ceibo, octobre 2012, non-traduit), il n’est pas le seul. D’autres journalistes qui travaillaient sur le même sujet ont été à leur tour victimes de cambriolages et de menaces.

Carlos Dorat, co-auteur du livre « Asociacion Ilicita» écrit en collaboration avec Mauricio Weibel, a reçu des appels téléphoniques d’inconnus qui restaient étrangement silencieux au bout du fil. Dans la nuit du 15 décembre 2012, le journaliste Javier Rebolledo, auteur du livre « La danse des corbeaux » qui raconte des cas de violations des droits de l’homme par la police secrète, s’est fait voler son disque dur. Cristobal Peña, auteur du livre « Los fusileros » (non-traduit), un thriller politique sur les années de la dictature, s’est lui aussi fait cambrioler son ordinateur. Pascale Bonnefoy, que Reporters sans frontières avait défendue en 2010 suite aux poursuites engagées contre elle par un ancien militaire de Pinochet s’était aussi fait voler il y a un mois de cela son ordinateur, disque dur externe et appareil photo.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
JORGELINO VERGARA, ALIAS « PETIT VALET », ANCIEN AGENT DE LA DINA REPENTI, RECRUTÉ D’ABORD COMME TRÈS JEUNE DOMESTIQUE AUPRÈS DU GÉNÉRAL MANUEL CONTRERAS, CHEF DE LA POLICE POLITIQUE DE PINOCHET. SON TÉMOIGNAGE, RECUEILLI DANS UN LIVRE PARU RÉCEMMENT ─« LA DANSE DES CORBEAUX », DE JAVIER REBOLLEDO─ EST VENU CONFIRMER LES DÉCOUVERTES DES JUGES EN CHARGE DES DOSSIERS DES DISPARUS. 
« Il n’y a maintenant plus aucun doute sur la finalité de ces vols et intimidations, qui sont directement liés au travail d’enquête de ces différents journalistes. Parce qu’ils travaillent sur des sujets très sensibles qui concernent directement les services secrets, ils se sont retrouvés menacés. Une protection personnelle doit rapidement leur être accordée, à eux et à leur famille. Cependant, le troisième cambriolage dont a été victime Mauricio Weibel s’est produit alors que des rondes de police étaient déjà en place autour de son domicile. De telles failles dans le dispositif de sécurité qui lui a été accordé peuvent paraître étranges. Tout cela ne mériterait-il pas une enquête interne au sein de la police et des services secrets ? » s’interroge Reporters sans frontières.



CHILI : DÉMISSION DU MINISTRE DE LA JUSTICE

LE MINISTRE DE LA JUSTICE, TEODORO RIBERA, A DÉMISSIONNÉ LUNDI 17 DÉCEMBRE, ET A ÉTÉ REMPLACÉ PAR SA SOUS-SECRÉTAIRE PATRICIA PEREZ. PHOTO PHOTO ALEX IBAÑEZ

La mobilisation des étudiants et des élèves du secondaire qui a particulièrement secoué le Chili en 2011 a fait une nouvelle victime. Le ministre de la Justice, Teodoro Ribera, a démissionné lundi 17 décembre, et a été remplacé par sa sous-secrétaire Patricia Perez. Il est suspecté de tremper dans un scandale de corruption dans l’Education supérieure qui se développe de manière tentaculaire depuis plusieurs mois dans le pays.

Avec notre correspondante à Santiago du Chili, Claire Martin

Pour la troisième fois, un ministre du gouvernement du président Sebastian Pinera rend son tablier, face au scandale qui secoue l’éducation chilienne. Une éducation en grande partie privée, peu régulée. Cette fois, il s’agit du ministre de la Justice, Teodoro Ribera.


16 décembre, 2012

CHILI : VOL CIBLÉ AU DOMICILE DU JOURNALISTE MAURICIO WEIBEL, AUTEUR D'UNE ENQUÊTE SENSIBLE SUR LA DICTATURE

COUVERTURE DU LIVRE  « ASSOCIATION ILLICITE : LES ARCHIVES SECRÈTES DE LA DICTATURE » (ED. CEIBO, OCTOBRE 2012, NON-TRADUIT).  DE CARLOS DORAT GUERRA ET MAURICIO WEIBEL BARAHONA
Toute la lumière doit être faite, et dans les plus brefs délais, sur le vol commis dans la journée du 15 décembre 2012 au domicile de Mauricio Weibel, correspondant de l'agence d'information allemande DPA, président de l'Union sud-américaine des correspondants de presse et correspondant de Reporters sans frontières au Chili.

15 décembre, 2012

CHILI : 21 DÉCEMBRE 2012, DATE DE LA FIN DU MONDE ? DANS CE CAS, FAITES DON DE VOS BIENS À L’EGLISE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
MONOLITHE DE LA PIERRE DU SOLEIL, ÉGALEMENT APPELÉ CALENDRIER AZTÈQUE (MUSÉE NATIONAL D'ANTHROPOLOGIE ET D'HISTOIRE, MEXICO). PHOTO GALERIE DE PHOTOS DE CÅSB CHEZ FLICKR
Punta Arenas (Agence Fides) – L’Evêque du Diocèse de Punta Arenas (Chili), S. Exc. Mgr Bernardo Bastres Florence, S. D. B., face aux préoccupations de ceux qui affirment que le 21 décembre prochain pourrait être la fin du monde, parce que cette date coïnciderait avec la fin du calendrier Maya, a suscité la surprise générale en formulant une demande particulière. Dimanche dernier en effet, il a proposé à ceux qui sont convaincus de la véracité de cette affirmation de remettre leurs biens à l’Eglise catholique, ainsi que l’indique une note envoyée à l’Agence Fides par la presse locale (La Prensa Austral).

13 décembre, 2012

«AU CHILI, 71% DES MOINS DE 14 ANS SONT VICTIMES DE MALTRAITANCE»

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]

 
FRANCE INTER, L'ÉMISSION DU LUNDI 10 DÉCEMBRE 2012 : UN REPORTAGE DE CLAIRE MARTIN, À SANTIAGO DU CHILI, « AU CHILI, 71% DES MOINS DE 14 ANS SONT VICTIMES DE MALTRAITANCE». 

DURÉE : 00:03:32



Soledad Larrain : « On continue de percevoir l’enfant comme étant la propriété des parents, des parents qui peuvent par conséquent exercer le type de discipline qui leur paraît le plus approprié. »
Une discipline musclée exercée sur leur progéniture. Au Chili, 71 % des enfants sont victimes de violences psychologiques ou physiques : c’est un récent rapport de l’Unicef qui révèle ces chiffres alarmants, dirigé par la psychologue Soledad Larrain.

12 décembre, 2012

CHILI : PINOCHET ÉTAIT AU COURANT DES CRIMES ET DÉLITS

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
L’ANCIEN JUGE DE LA COUR SUPRÊME DU CHILI ALEJANDRO SOLIS A DÉCLARÉ QUE LE DÉFUNT GÉNÉRAL AUGUSTO PINOCHET CONNAISSAIT LES DÉTAILS DES CRIMES COMMIS PAR SA POLICE SECRÈTE DURANT SA DICTATURE. PHOTO JAIME BASCUR
L’ancien juge de la Cour suprême du Chili Alejandro Solis a déclaré que le défunt général Augusto Pinochet connaissait les détails des crimes commis par sa police secrète durant sa dictature.

Alejandro Solis a ordonné l’arrestation de dizaines d’agents des forces de sécurité pendant plus d’une décennie pour des accusations liées à la disparition et aux meurtres de dissidents de gauche durant le régime du général Pinochet.

07 décembre, 2012

CHILI: À SANTIAGO, LA PLUS HAUTE TOUR DU CONTINENT FAIT DÉBAT

CULMINANT À 300 MÈTRES DE HAUT, LA TOUR COSTANERA CENTER DEVIENDRA BIENTÔT LE PLUS HAUT GRATTE-CIEL D'AMÉRIQUE DU SUD. SON IMPOSANTE STRUCTURE, DÉJÀ VISIBLE DE QUASIMENT N'IMPORTE QUEL POINT DE SANTIAGO, SUSCITE DES AVIS CONTRASTÉS DANS UN PAYS AUX INÉGALITÉS SOCIALES CRIANTES.

Culminant à 300 mètres de haut, la tour Costanera Center deviendra bientôt le plus haut gratte-ciel d'Amérique du sud. Son imposante structure, déjà visible de quasiment n'importe quel point de Santiago, suscite des avis contrastés dans un pays aux inégalités sociales criantes.

Depuis le mois de février, lorsque les travaux ont atteint le point le plus haut de l'édifice, la tour est devenue un point de repère évident du panorama de la capitale chilienne, aux côtés de la vierge du mont San Cristobal et la tour Entel.

Dessinée par l'architecte argentin Cesar Pelli - déjà concepteur des tours Petronas de Kuala Lumpur, qui culminent à plus de 450 mètres en Malaisie -, l'édifice dresse ses 70 étages au coeur du centre d'affaires de Santiago, parfois surnommé « Sanhattan », et fait figure de symbole d'une ville en pleine mutation au pied des Andes.

DISPARUS AU CHILI: PARIS NE PAIERA PAS

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
LES RESTES DU MÉDECIN FRANÇAIS GEORGES KLEIN
ASSASSINÉ LORS DU COUP D'ETAT AU CHILI CONTRE 
LE PRÉSIDENT SALVADOR ALLENDE EN 1973. 
PHOTO CLAUDIO SANTANA

Les proches de Georges Klein (photo), d'Etienne Pesle et d'Alphonse Chanfreau, trois Français disparus au Chili à l'époque du putsch d'Augusto Pinochet (septembre 1973), n'ont droit à aucune indemnité. Après le procès qui, en 2010, à Paris, a abouti à la condamnation - en leur absence - de 13 hiérarques de l'ex-dictature, les épouses et enfants des trois hommes ont tenté d'obtenir des indemnisations de 50 000 à 75 000 euros par personne. 

06 décembre, 2012

SOUVENIRS ARCHITECTURAUX ET PARTISANS AU SIÈGE DU PCF, SIGNÉ NIEMEYER

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
AU 2, PLACE DU COLONEL FABIEN DANS LE XIXÈ ARRONDISSEMENT DE PARIS, LE SIÈGE DU PARTI COMMUNISTE  FRANÇAIS ŒUVRE DE L’ARCHITECTE BRÉSILIEN OSCAR NIEMEYER. LA COUPOLE BLANCHE SURPLOMBE LE CONSEIL NATIONAL DU PCF. 


Par Katell PRIGENT

Au 2, place du Colonel Fabien dans le XIXè arrondissement de Paris, siège du parti communiste et œuvre d'Oscar Niemeyer, les souvenirs architecturaux se mélangent à ceux du parti.
En plein cœur d'un quartier populaire, l'œuvre d'Oscar Niemeyer se dresse toute en courbes, « une parcelle de terre brésilienne », sourit Gérard Fournier, administrateur des lieux.



VUES DU NOUVEAU SIÈGE DU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS, PLACE DU COLONEL FABIEN À PARIS, EN COURS D'ACHÈVEMENT, ET INTERVIEW D'OSCAR NIEMEYER, L'ARCHITECTE BRÉSILIEN CONCEPTEUR DE L'ÉDIFICE, PUIS DE GEORGES GOSNAT, TRÉSORIER DU PCF, QUI INSISTE SUR LA SIMPLICITÉ INTÉRIEURE DE CE SIÈGE « DES TRAVAILLEURS ET DU PEUPLE ».


« J'ai commencé par voir les ouvriers faire le béton », s'amuse, Georges Cukierman, dit « Jojo », militant PCF « depuis 70 ans ».
Lors de l'inauguration, « Jojo » avait été « émerveillé». « C'est la première fois qu'on faisait un style comme ça, c'était du béton et du verre », explique-t-il.
Bernard Brezout, 70 ans, était jeune ingénieur lorsqu'il a travaillé sur cet édifice avec Niemeyer, « le projet d'une vie ». Sur la fin des travaux (1971), en cas de problème, il fallait être patient. L'architecte, de retour au Brésil, ne prenait jamais l'avion: « il fallait attendre un mois qu'il arrive en bateau ».


PIERRE LAURENT : « L'UN DES GÉNIES DE L'ARCHITECTURE DU XXE SIÈCLE VIENT DE S'ÉTEINDRE »

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PIERRE LAURENT, SECRÉTAIRE NATIONAL DU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS DEVANT LE SIÈGE DU PARTI  ET ŒUVRE D'OSCAR NIEMEYER À PARIS. PHOTO L'HUMANITÉ.
L'un des génies de l'architecture du XXe siècle vient de s'éteindre. Le Brésil et le monde sont en deuil. Oscar Niemeyer n'est plus. Le Parti communiste français perd l'un de ses camarades les plus fidèles ; un de ses camarades les plus créatifs, celui qui a donné aux communistes de France leur siège, place du Colonel-Fabien à Paris.

Oscar Niemeyer, militant communiste brésilien menacé par la dictature dans son pays, avait trouvé asile en France en 1966. C'est dès cette année-là que naquit l'idée d'élever la maison des communistes, à l'emplacement de ce qu'avait été le point de ralliement, d’accueil et de transit des volontaires de toutes nationalités qui constituèrent les Brigades internationales de solidarité avec la République espagnole attaquée par le général fasciste Franco. Cette œuvre, l'Espace Oscar-Niemeyer, qui fut conçue par lui pour « représenter la lutte commune contre la misère, la discrimination, l'injustice » est à présent classée au titre des monuments historiques.

04 décembre, 2012

TROIS CORPS RETROUVÉS SUITE À LA DISPARITION DE QUATRE PÊCHEURS CHINOIS AU CHILI

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir
LA RÉCUPÉRATION AU LARGE DE PUNTA ARENAS, VILLE DU SUD DU CHILI DES CORPS DES TROIS  PÊCHEURS MEMBRES DE L'ÉQUIPAGE CHINOIS DISPARUS EN MER. PHOTO RADIO BIO - BIO 
Trois corps ont été retrouvés tandis qu'un autre est toujours porté disparu, après qu'un bateau de pêche chinois, ancré dans le détroit de Magellan au Chili, a signalé dimanche la disparition de quatre pêcheurs, ont indiqué lundi des sources de l'ambassade de Chine à Santiago.

03 décembre, 2012

CHILI : TERRE D’IMMIGRATION POUR JEUNES ESPAGNOLS

« LA FONDATION DE SANTIAGO PAR PEDRO DE VALDIVIA », PEINTURE À L'HUILE  DE PEDRO LIRA  (1889). VILLE FONDÉE LE 12 FÉVRIER 1541 PAR L'ESPAGNOL PEDRO VALDIVIA, ANCIEN SOLDAT DE L'ARMÉE DE PIZARRO, DANS LA VALLÉE DU MAPOCHO, LA CAPITALE DE LA RÉGION QUE LES INDIENS MAPUCHE APPELLENT « CHILE ». VALDIVIA BAPTISE LA NOUVELLE CITÉ « SANTIAGO DEL NUEVO ESTREMO » EN HONNEUR DE SAINT-JACQUES ET DE LA RÉGION ESPAGNOLE DONT IL EST ORIGINAIRE, L'ESTRÉMADURE.

[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]



RADIO FRANCE INTERNATIONALE - RFI « GRAND REPORTAGE, CHILI : TERRE D’IMMIGRATION POUR JEUNES ESPAGNOLS » , DE CLAIRE MARTIN
DURÉE : 00:19:31

Le Chili, un eldorado économique au milieu de la tempête économique mondiale. Alors que la crise internationale touche toute la planète, le pays andin connaît le plus fort taux de croissance du cercle des pays riches de l’OCDE. Plus de 5 % de croissance jusqu’en 2014, selon des estimations de l’organisation. Un chiffre qui attire de plus en plus d’immigrés venus de toute l’Amérique latine, mais aussi d’Europe, d’Espagne en particulier. Face au chômage galopant, les jeunes Espagnols fuient leur pays. Depuis deux ans, leur immigration a doublé.

DÉBUT DES AUDIENCES SUR LE DIFFÉREND TERRITORIAL MARITIME ENTRE LE PÉROU ET LE CHILI

La Cour internationale de Justice (CIJ) débute lundi une série d'audiences destinées à entendre les arguments du Pérou et du Chili, voisins et ennemis historiques sur le différend territorial maritime à haute portée symbolique qui les oppose dans l'océan Pacifique et pourrait avoir des répercussions dans la région.



[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
CHILI, BOLIVIE, PÉROU : CONFINS TERRESTRES ET MARITIMES. PUBLICATION SCIENTIFIQUE EN LIGNE DU CENTRE D'ÉTUDES ET DE RECHERCHES INTERNATIONALES (CERI) RÉALISÉE EN PARTENARIAT AVEC L'ATELIER DE CARTOGRAPHIE DE SCIENCES PO. CARTE CERISCOPE
Lima avait saisi la CIJ en janvier 2008, réclamant la souveraineté sur une portion de l'océan Pacifique de près de 40.000 kilomètres carré sous le contrôle du Chili ainsi que sur une portion d'environ 27.000 kilomètres carrés considérés par Santiago comme de la haute mer.

Pour les historiens, l'affaire portée devant la CIJ pourrait constituer l'un des derniers chapitres de la guerre du Pacifique (1879-1883), également surnommée « guerre du salpêtre », dont le Chili est sorti vainqueur et lors de laquelle le Pérou perdit 25% de son territoire tandis que la Bolivie perdit son accès à la mer.