26 avril, 2014

LE CHILI REFUSE «À JAMAIS» L'ACCÈS À LA MER À LA BOLIVIE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES CHILIEN, HERALDO MUÑOz, 
À BRASÍLIA DÉBUT AVRIL. PHOTO EVARISTO SA.
Le ministre chilien des Affaires étrangères a affirmé que La Paz ne retrouverait pas l'accès à l'océan Pacifique, perdu au XIXe siècle. Les deux pays sont en plein processus de négociation sur ce point délicat.
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
CHANGEMENTS TERRITORIAUX SUITE À 
LA «GUERRE DU PACIFIQUE» WIKIPÉDIA
La sortie vers la mer de la Bolivie via le Chili « est fermée à jamais », a assuré vendredi le ministre chilien des Affaires étrangères, Heraldo Muñoz, alors que son voisin a saisi le tribunal de La Haye pour obtenir un accès à l’océan. « La Bolivie demande [à la Cour internationale de justice, CIJ] que le Chili soit contraint de négocier un accès maritime souverain, c’est-à-dire une cession de territoire », a affirmé sur la chaîne CNN Chili Heraldo Muñoz.
Lire la suite...

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE 8 FÉVRIER 1975, EL ABRAZO DE CHARAÑA, (« L’EMBRASSADE DE CHARAÑA ») ENTRE LES DICTATEURS HUGO BANZER ET AUGUSTO PINOCHET.  LE COUP D’ÉTAT QUI A PORTÉ AU POUVOIR LE GÉNÉRAL AUGUSTO PINOCHET EN 1973 A PLACÉ LE CHILI DANS LA CATÉGORIE  DES « NATIONS PARIAS » PAR LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE. L’ISOLEMENT IMPOSÉ DANS LEQUEL S’EST RETROUVÉ LE PAYS PENDANT LES ANNÉES DE DICTATURE CONDUISIT LE DICTATEUR CHILIEN À UN SEMBLANT DE RÉCONCILIATION ENTRE LA BOLIVIE ET LE CHILI.

SUR LE MÊME SUJET :