21 avril, 2015

GRÈCE: QUARANTE-SEPTIÈME ANNIVERSAIRE DU « COUP D'ÉTAT DES COLONELS »

LE 21 AVRIL 1967, LE COUP D'ÉTAT EN GRÈCE PORTE AU POUVOIR UNE JUNTE MILITAIRE, APPELÉE RÉGIME DES COLONELS, DIRIGÉE PAR (DE GAUCHE À DROIRE : LE GÉNÉRAL GEORGIOS ZOITAKIS, RÉGENT; LE GÉNÉRAL DE BRIGADE STYLIANOS PATTAKOS, VICE-PREMIER MINISTRE ET MINISTRE DE L'INTÉRIEUR ET LE COLONEL GEORGIOS PAPADOPOULOS, PREMIER MINISTRE. 
Avril 1968. Dans l’Europe des années 1960, deux dictatures, nées trente ans plus tôt, ont réussi à survivre à la défaite du nazisme et du fascisme : celle du Portugais Salazar (depuis 1933) et celle de l’Espagnol Franco (depuis 1939). Une troisième vient s’y ajouter, avec le putsch des colonels grecs, le 21 avril 1967. Un an après ce coup d’Etat, « Le Monde diplomatique » enquête sur la politique de Georges Papadópoulos.


L’intégralité de cet article a paru en avril 1968 sous le titre « Les colonels grecs n’ont pas réussi à asseoir leur régime sur des bases populaires ».

Le 21 avril 1967, à 2 heures, il faisait bon vivre à
ANDRÉAS GEORGÍOU PAPANDRÉOU
Athènes. La nuit étoilée, embaumée par les fleurs du printemps, touchait à sa fin. Les notes nostalgiques des bouzoukis s’échappaient des tavernes. Les complaintes de Míkis Theodorákis ravivaient l’espoir d’un avenir pétri de liberté. Les élections devaient avoir lieu un mois plus tard, et les habitués du Byzantion, café en plein air sur la place Kolonaki, devisaient sur les chances de succès des divers partis. Pour la plupart, il n’était pas douteux que l’Union du centre de [Andréas Georgíou Papandréou
] (1) l’emporterait haut la main.


[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]
MUSIQUE FILM - « ZORBA LE GREC » 1964 
DURÉE : 00:03:37