04 mai, 2017

L’AFFAIRE « RUE CONFERENCIA »


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DÉTENUS DISPARUS LES JOURS 4, 5 ET 6 MAI 1976
L'affaire «Rue Conferencia» désigne une des opérations secrètes de captures massives menées en mai 1976 par la DINA envers les communistes, dans le cadre d’une vaste offensive d’extermination lancée contre ces militants, mis hors la loi et hargneusement persécutés par Pinochet.


DANS CETTE PETITE MAISON DE L’OUEST DE SANTIAGO, 
DANS LE QUARTIER STATION CENTRALE, LES SBIRES 
DE LA BRIGADE LAUTARO ONT MONTÉ UNE SOURICIÈRE 
POUR CAPTURER LA PREMIÈRE DIRECTION CLANDESTINE
 DU PARTI COMMUNISTE CHILIEN, RECONSTITUÉE APRÈS
LE PUTSCH.  C’ÉTAIT À LA RUE CONFERENCIA, EN MAI 
1976, L'IMMEUBLE ÉTAIT SOUS CONTRÔLE DE LA DINA 
DEPUIS LA NUIT DU 30 AVRIL, ET TOUS LES DÉTAILS DE 
LA SINISTRE OPÉRATION NE SONT PAS ENCORE CONNUS.
À  cette occasion, la sinistre police politique de la 
dictature a réussi à arrêter cinq personnes qui constituaient alors la première direction clandestine du Parti communiste. Le dossier judiciaire ouvert suite aux plaintes pour enlèvement porte ainsi le nom de la rue où ont eu lieu dès le 4 mai 1976 les premières arrestations : au 1587 de la rue Conferencia, dans le quartier Station Centrale, l'Ouest de Santiago. Un atelier de maroquinerie fonctionnait alors aussi à cette adresse.