30 juin, 2018

MEXIQUE, L’HEURE DU CHANGEMENT ?


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

ANDRÉS MANUEL LÓPEZ OBRADOR SALUE SES PARTISANS
LORS DE LA CLÔTURE DE SA CAMPAGNE AU STADE AZTECA,
LE 27 JUIN 2018, À MEXICO.
PHOTO PEDRO MERA
Pour la première fois, un candidat issu de la gauche, Andrés Manuel Lopez Obrador, dit AMLO, semble pouvoir emporter l’élection grâce à une mobilisation de l’électorat sans précédent. L’écart donné entre AMLO et le candidat qui le suit est tel qu’une tentative de fraude électorale semble désormais difficile. En 1988 , la manipulation des résultats électoraux par le pouvoir en place a empêché une victoire du candidat de la gauche, Cuauhtemoc Cardenas, et a permis l’accès à la présidence de Carlos Salinas de Gortari, candidat du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI – droite libérale).
« CANCIÓN OFICIAL DE MORENA »
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 
LES SUPPORTERS D’ANDRES MANUEL LOPEZ OBRADOR, ICI,
AU STADE AZTECA,  À MEXICO, SONT CONFIANTS. LEUR
CANDIDAT DEVANCE DE 20 POINTS DANS LES
DERNIERS SONDAGES RICARDO ANAYA.
PHOTO DANIEL BECERRIL 
Les élections de l’an 2000 ont donné la victoire à Vicente Fox, candidat du PAN (droite conservatrice), mettant fin à 76 années de gouvernements du PRI, éveillant l’espoir d’un changement de régime. Le PAN a gouverné pendant 12 ans dans la continuité du néolibéralisme inauguré par ses prédécesseurs pour, finalement, laisser la place au PRI revenu au pouvoir en 2012.


Lire la suite

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
 « SONGE D'UN APRÈS-MIDI DOMINICAL DANS L'ALAMEDA CENTRAL »

SUR LE MÊME SUJET : 

29 juin, 2018

LE POINT SUR LES DROITS LGBT (ET LES VIOLENCES) AU CHILI, À L’OCCASION DE LA MARCHE DES FIERTÉS


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

« AIME ET LAISSE AIMER »
PHOTO ZSTHER MEUNIER
Esther t'emmène déambuler au coeur de la Marche des Fiertés de Santiago du Chili. L'occasion de se pencher sur la situation des personnes LGBT dans ce pays !
AFFICHE DE LA MARCHE DES FIERTÉS
Le 23 juin 2018, se déroulait la « Marcha del Orgullo », ou Marche des Fiertés de Santiago.  Les personnes LGBT se sont réunies dans de nombreuses villes chiliennes pour défiler entre autres sous les couleurs de l’arc-en-ciel. En me baladant de drapeaux en slogans, j’ai pu faire le point sur leur situation dans ce pays et je t’emmène avec moi pour ce tour d’horizon.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO CHARLOTTE BUTCHER


SUR LE MÊME SUJET : 

28 juin, 2018

VENEZUELA. NICOLAS MADURO COMPARE MIKE PENCE À UN « SERPENT VENIMEUX »


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

,LES VÉNÉZUÉLIENNES PORTENT LA MOUSTACHE EN SOUTIEN À N. MADURO
Lors d'un discours télévisé, le chef de l'État vénézuélien a qualifié le vice président américain Mike Pence de "serpent venimeux" et s'en est également pris à l'Union européenne qui vient d'ajouter 11 nouveaux noms à la liste des responsables vénézuéliens frappés de sanctions.
NICOLAS MADURO COMPARE MIKE PENCE
À UN « SERPENT VENIMEUX »
Ouest France
Le président vénézuélien Nicolas Maduro a qualifié mercredi le vice-président américain Mike Pence, en tournée en Amérique latine, de « serpent venimeux», et accusé l'Union europénne, qui vient d'élargir ses sanctions contre Caracas, de « s'agenouiller » devant les États-Unis.


« RENDRE SA GRANDEUR À L'AMÉRIQUE »,
« FAITES QUE TRUMP PARAISSE CRÉDIBLE À NOUVEAU ».


ALLENDE EN LA USACH (UTE)

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
 « CHILI, JOURNÉE NATIONALE DE
TRAVAIL VOLONTAIRE 1971 »
« ALLENDE EN LA UNIVERSIDAD TÉCNICA DEL ESTADO (UTE) »
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 

    CHILI: LES MILLIERS DE BÉBÉS VOLÉS DE LA DICTATURE PINOCHET


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    CHILI: LES MILLIERS DE BÉBÉS VOLÉS 
    DE LA DICTATURE PINOCHET
    PHOTO CLAUDIO REYES
    Le 9 juillet 1977, sous la dictature d'Augusto Pinochet, Margarita Escobar a accouché d'une fille dans un hôpital chilien. Elle ne l'a vue que quelques instants avant qu'on la lui enlève: comme elle, des milliers de femmes réclament justice pour leurs bébés volés et adoptés illégalement.
    « Chaque fois que je me réveillais, je la réclamais, jusqu'à ce qu'une sage-femme me dise: +ton bébé est mort-né+ », raconte-t-elle à l'AFP 41 ans plus tard, se souvenant que le personnel de l'hôpital Paula Jaraquemada, à Santiago, lui faisait des injections pour la maintenir endormie.





    ARGENTINE: 354 EMPLOYÉS DE L'AGENCE DE PRESSE NATIONALE LICENCIÉS


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

     LA CHARRETTE DES LICENCIEMENTS EN 2018
    ARGENTINE: 354 EMPLOYÉS DE L'AGENCE DE PRESSE NATIONALE LICENCIÉS
    PHOTOS #SOMOS TÉLAM

    Le gouvernement argentin de droite a décidé de licencier de 354 journalistes et employés de l'agence officielle d'État Télam sur un total de quelque 900, dénonçant son utilisation politique par les ex-présidents Nestor et Cristina Kirchner, a annoncé mardi l'agence.
    « IL Y A DES ARGENTINS  QUALIFIÉS 
    ET DES ARGENTINS ÉLIMINÉS. 
    NOUS SOMMES SUPPORTERS DES DEUX »
    « 354 LICENCIÉS À TÉLAM »
    Les syndicats ont immédiatement décidé la grève pour une durée indéterminée. « C'est un projet de démantèlement: un projet visant à démanteler les médias publics et à mettre en place un système médiatique en faveur d'un capital industriel concentré», ont-il affirmé.



    Lire la suite
    « HOY TODOS #SOMOSTÉLAM!»
    [ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 


    27 juin, 2018

    CHILI : FABIOLA LETELIER, PRIX NATIONAL DES DROITS DE L’HOMME 2018


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    FABIOLA LETELIER, PRIX NATIONAL
    DES DROITS DE L’HOMME 2018
    PHOTO 
    THOMAS SCHLIJPER
    Fabiola Letelier, l'avocate de 88 ans, experte des droits de l'homme, a été choisie par le Conseil de L'Institut National de Droits Humains (INDH) du Chili comme lauréate du Prix National des Droits de l'homme 2018 : l'organe supérieur de l'Institut a récompensé son travail et sa large trajectoire dans la défense et la promotion des droits fondamentaux, en plus de sa recherche significative et infatigable de la vérité et la justice.

    NICARAGUA: LE POUVOIR ACCUSE L'OPPOSITION DE VOULOIR ROMPRE L'ORDRE CONSTITUTIONNEL


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


    DES OBUS DE MORTIER DE FABRICATION ARTISANALE UTILISÉS
    PAR LES MANIFESTANTS ANTIGOUVERNEMENTAUX AU
    NICARAGUA, À MASAYA, DANS L'OUEST, LE 8 JUIN 2018
    PHOTO AFP
    Managua - Le ministre nicaraguayen des Affaires étrangères a accusé mardi l'opposition de vouloir "rompre l'ordre constitutionnel", via un plan de "déstabilisation sociale" fomenté selon lui par des "intérêts obscurs". 
    DENIS RONALDO MONCADA COLINDRES 
    Alors que la vague de contestation du pouvoir du président Daniel Ortega a déjà fait plus de 210 morts en deux mois, "il y a au Nicaragua une tentative de déstabilisation sociale de la part de groupes à l'intérieur du pays, appuyés de l'étranger, et desquels se sont rapprochées des bandes de délinquants et de narcotrafiquants" pour engendrer de la violence, a déclaré Denis Moncada.

    SUR LE MÊME SUJET :

    ABUS SEXUELS AU CHILI: QUE S'EST-IL VRAIMENT PASSÉ?


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    TROIS VICTIMES D'UN PRÊTRE PÉDOPHILE CHILIEN ONT
    EU DES RENCONTRES PRIVÉES AVEC LE PAPE FRANÇOIS
    À ROME LE 2 MAI 2018.
    PHOTO TIZIANA FABI / AFP
    La démission en bloc des évêques du Chili, le 18 mai 2018, a démontré l’ampleur du fléau des abus sexuels commis par des membres du clergé dans ce pays. Mais comment en est-on arrivé là? Chronologie d’un scandale dont on ne mesure pas encore toutes les conséquences.
    RENCONTRE ENTRE LE PAPE FRANÇOIS 
    ET LES ÉVÊQUES CHILIENS DANS LA 
    SACRISTIE DE LA CATHÉDRALE DE 
    SANTIAGO, LORS DE SON VOYAGE 
    APOSTOLIQUE AU  CHILI, 
    LE 16 JANVIER 2018 
    PHOTO VATICAN MEDIA-FOTO/CPP/CIRIC
    Trente-quatre évêques qui décident collectivement de laisser leur destin entre les mains du pape. Un pontife qui exprime sa “honte” et qui dénonce la “culture des abus” au Chili, associée à un “système de dissimulation”. Un atroce cadavre sorti progressivement du placard, dont les premiers “relents” remontent aux années 1980.

    26 juin, 2018

    CHILI: 2.000 ÉTRANGERS EN SITUATION IRRÉGULIÈRE EXPULSÉS D'ICI FIN 2018


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

     DES MIGRANTS PATIENTENT AU STADE VICTOR JARA À
    SANTIAGO DU CHILI POUR LÉGALISER LEUR STATUT AUPRÈS
    DES AUTORITÉS MIGRATOIRES CHILIENNES,
    LE 23 AVRIL 2018 / AFP/ARCHIVES

    Santiago du Chili - Quelque 2.000 étrangers en situation irrégulière au Chili, ayant des antécédents judiciaires ou purgeant une peine de prison, seront expulsés d'ici la fin de l'année, a annoncé lundi le gouvernement du président de droite, Sebastian Piñera.
    L'express avec l'AFP
    L'EXPULSION DES ÉTRANGERS DANS
    LA RÉGION DE TARAPACÁ AU CHILI
    Les expulsions ont commencé vendredi, dans le cadre d'un plan mis en place par le gouvernement chilien pour faire face à l'arrivée massive de migrants ces quatre dernières années, passés de 400.000 à plus de 1,1 million dans le pays, dont 300.000 sont soupçonnés d'être en situation irrégulière.




    SUR LE MÊME SUJET :

      STREET ART. BANKSY VIENT À PARIS DÉFIER MACRON


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      CAPTURE D'ÉCRAN

      L’artiste de rue, aussi connu que la reine d’Angleterre, s’est manifesté ces derniers jours pour faire passer un message de colère envers le gouvernement, qui traite mal les pauvres et les migrants.
      CAPTURE D'ÉCRAN
      Les premiers indices remontent au 20 juin, Journée mondiale des réfugiés. Porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, aux abords de l’ancien centre de premier accueil des migrants, démantelé le 31 mars dernier, des passants remarquent, sur des murs désaffectés contre lesquels dorment des réfugiés, un dessin très interpellant. Il représente une fillette noire, perchée sur un escabeau, qui bombe une croix gammée noire pour la recouvrir d’un motif décoratif rose.



      24 juin, 2018

      LA REALPOLITIQUE PAPALE NE DATE PAS D’HIER


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
      ABBÉ PRATIQUANT LA SIMONIE (FRANCE, XIIE SIÈCLE).
      La façon dont François a abordé le scandale de pédophilie qui a touché l’Église au Chili évoque la manière pragmatique avec laquelle Léon IX, au XIe siècle, traita la question du commerce des charges ecclésiastique. 

      PHOTO ALESSANDRO BIANCHI
      L’actualité dense de ces dernières semaines a presque fait passer inaperçu un événement pourtant rare dans l’Église catholique : la démission, le 18 mai, de tous les évêques chiliens, accusés d’abus sexuels, mais aussi de pouvoir et d’autorité dans un rapport accablant commandé par le pape.

      DÉCÈS DE MONIQUE MARKOWICZ


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      MONIQUE MARKOWICZ
      C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Monique Markowicz, survenu le Samedi 23 Juin 2018 à Valparaiso au Chili,  son pays d'adoption.
      VEILLÉE FUNÈBRE
      DE MONIQUE MARKOWICZ
      MONIQUE MARKOWICZ, NÉE À PARIS, FRANCE, LE 3 MAI 1933 DANS UNE FAMILLE DES JUIFS COMMUNISTES POLONAIS ET DÉCÉDÉE À VALPARAISO AU CHILI, LE SAMEDI 23 JUIN 2018. ACTIVISTE DES DROITS DE L'HOMME, FRANÇAISE DE NAISSANCE, MONIQUE A TOUJOURS EU LE CHILI AU CŒUR. 

      Monique Markowicz sera inhumée dimanche 24 juin 2018 dans le cimetière le Parque del Mar à 14.00 heures, (chemin International à Concón). Une cérémonie d’adieu comme dernier hommage aura lieu juste avant, dans la même nécropole.




      SUR LE MÊME SUJET : 

      23 juin, 2018

      L’OEA APPROUVE LA RÉSOLUTION CONTRE LE VENEZUELA APRÈS DES PRESSIONS ÉTATS-UNIENNES


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
      CARICATURE DE VICMAN
      L’Assemblée nationale constituante vénézuélienne a appelé à des élections présidentielles qui ont finalement été organisées le 20 mai 2018 et marquées par une très forte abstention (53,93 %, soit une hausse de 33,6 % par rapport aux élections de 2013). Après la réélection de Nicolás Maduro (67,84 %), les États-Unis demandent une suspension du Venezuela de l’Organisation des États américains (OEA). Article de Prensa Latina (5 juin 2018).
      Alterinfos 
      L’OEA APPROUVE LA RÉSOLUTION CONTRE LE
      VENEZUELA APRÈS DES PRESSIONS ÉTATS-UNIENNES
       
      L’Organisation des États américains (OEA), dont l’Assemblée générale a été marquée par les pressions états-uniennes, a approuvé aujourd’hui une résolution destinée à ouvrir la voie à une suspension du Venezuela de l’organisme.



      SUR LE MÊME SUJET : 

      22 juin, 2018

      QUI A PEUR DE LA VÉRITÉ EN COLOMBIE ?


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      IVÁN DUQUE MÁRQUEZ, EST LE NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA COLOMBIE
      PHOTO EDUARDO NORIEGA A
      Mercredi 20 juin 2018. L’élection du candidat de droite Ivan Duque à la tête de la Colombie, dimanche 17 juin, menace l’accord de paix signé par son prédécesseur Juan Manuel Santos avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) en novembre 2016. Le président élu, qui se place en héritier d’Álvaro Uribe, entend réviser cet accord, qu’il juge trop complaisant avec les anciens chefs de la guérilla. La réserve dont faisait preuve Maurice Lemoine en 2015, questionnant le jugement des responsabilités dans le conflit semble donc plus que jamais de rigueur : « Chacun s’accroche à l’espoir ; il est vrai que jamais un processus de paix avec les FARC n’est allé aussi loin. Mais peut-être est-il encore un peu tôt pour parler d’“après-conflit”. »
      MEMBRES DES FARC DANS L’ETAT DE CAQUETÁ, 2000
      PHOTO MAURICE LEMOINE
      par Maurice Lemoine [ Décembre 
      2015]


      Le 23 septembre dernier [2015], la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et le gouvernement se sont entendus pour conclure des accords de paix dans un délai de six mois. Un tribunal spécial devra juger les acteurs du conflit… Reste à savoir s’il aura l’audace (et les moyens) de remonter la chaîne des responsabilités jusqu’à son sommet.

      20 juin, 2018

      L’INJUSTICE CONTRE MOI EST UNE INJUSTICE CONTRE LE PEUPLE BRÉSILIEN


      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

      LUIZ INACIO « LULA » DA SILVA, LORS D'UNE INTERVIEW 
      DANS LES LOCAUX DE L'INSTITUT ÉPONYME 
      Interview exclusive de Luiz Inacio Lula da Silva, leader du Parti des travailleurs pour le journal 
      LORS D’UN RASSEMBLEMENT DEMANDANT
      LA LIBÉRATION DE L’EX-PRÉSIDENT
      BRÉSILIEN LULA, À CURITIBA, LE 30 MAI.
      PHOTO RODOLFO BUHRER 
      Luiz Inácio Lula da Silva, le dirigeant ouvrier, l'homme qui pendant son mandat de président du Brésil a promu des lois et des plans sociaux qui ont permis à quelque 30 millions de Brésiliens de sortir de la pauvreté, que tous les sondages donnent favori aux élections présidentielles de 2018, avec une large majorité, a répondu à une interview de Granma International. Des questions qui lui sont parvenues dans sa prison par le biais d'un ami brésilien.

      [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]



      SUR LE MÊME SUJET :