28 mai, 2018

92ème ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DE RAMONA PARRA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

FACCIMILÉ CARTE NATIONALE D'IDENTITÉ
QUATRE-VINGT-DEUXIÈME ANNIVERSAIRE DE 
LA NAISSANCE DE RAMONA PARRA 
1926 -28 MAI- 2018
RAMONA AURELIA
PARRA ALARCÓN
Ramona Aurelia Parra Alarcón née à Santiago du Chili le 28 mai 1926 est décédée dans cette même ville le 28 janvier 1946. Ramona fut une jeune travailleuse chilienne, syndicaliste et militante de l’organisation des Jeunesses du Parti communiste. Elle fut assassinée avec cinq autres manifestants, lors de la répression d’un rassemblement de soutien à la grève des travailleurs du salpêtre des Oficinas Mapocho et Humberstone.
Ramona Parra, jeune
étoile illuminée,
Ramona Parra, fragile héroïne,
Ramona Parra, fleur ensanglantée,
amie, notre amie, âme valeureuse,
ô fille exemplaire, guérilléra d’or :
nous jurons sur ton nom de poursuivre la lutte
pour que fleurisse ainsi le sang par toi versé.
(1)

LARREA


[ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]


 [ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]

« B.R.P. (BRIGADAS RAMONA PARRA) » (VICTOR JARA)  MUSIQUE CELSO GARRIDO-LECCA, CE TITRE EST EXTRAIT DE L' ALBUM   « EL DERECHO DE VIVIR EN PAZ »,   ENREGISTRÉE CHEZ DICAP CHILI (JJL-11) EN 1971.       LICENCE YOUTUBE STANDARD  DURÉE : 00:03:15 

(1) Pablo Neruda Du Chant général, [1977], page 237. Traduction de l'espagnol par Claude Couffon, 576 pages sous couv. ill., 108 x 178 mm. Collection Poésie/Gallimard (No 182) (1984), Gallimard -poes. ISBN 978-2-07-032247-3.

SUR LE MÊME SUJET :

AU CHILI, L’ÉVÊQUE À LA TÊTE DU CONSEIL DE PRÉVENTION DES ABUS SEXUELS DÉMISSIONNE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MONSEIGNEUR ALEJANDRO GOIC LORS D’UNE CONFÉRENCE
DE PRESSE À SANTIAGO, AU CHILI, LE 2 SEPTEMBRE 2010.
PHOTO MARCELO HERNANDEZ
Alejandro Goic dit vouloir concentrer ses forces à éclaircir l’affaire des abus impliquant un groupe de treize prêtres et un diacre du diocèse de Rancagua, baptisé « la famille ».
Eclaboussé par un scandale d’abus sexuels dans son évêché, l’évêque de la ville chilienne de Rancagua (centre), Alejandro Goic, a démissionné de la présidence de l’organe chargé d’empêcher de tels abus, a annoncé samedi 26 mai la conférence épiscopale chilienne.

26 mai, 2018

LA COLOMBIE SERA LE PREMIER PAYS PARTENAIRE DE L'OTAN EN AMÉRIQUE LATINE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


SUR LE PISTOLET : « OTAN ».
SUR LA POIGNÉE : « ÉTATS-UNIS
SHARZHIPERO
La Colombie va rejoindre la semaine prochaine l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) en tant que partenaire. Cela fera d'elle le premier pays d'Amérique latine à s'y joindre, a indiqué le président colombien Juan Manuel Santos.
LE PRÉSIDENT JUAN MANUEL SANTOS 
S'EST EXPRIMÉ À LA TV  
POUR ANNONCER LE PARTENARIAT 
DE LA COLOMBIE AVEC L'OTAN.
PHOTO : REUTERS
Le pays va rejoindre l’Organisation en tant que «partenaire mondial », a indiqué le président Santos, ce qui signifie qu’il ne prendra pas forcément part à des opérations militaires et sera entièrement accrédité à Bruxelles.

ESPAGNE : MARIANO RAJOY POURRAIT TOMBER À LA SUITE D'UNE AFFAIRE DE CORRUPTION


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MARIANO RAJOY, DURANT SA DÉCLARATION COMME TÉMOIN
DANS LE JUGEMENT DU CAS GÜRTEL, EN JUILLET 2017.
PHOTO EFE | EPV
 
Le président du gouvernement espagnol devra affronter une motion de censure après le verdict tombé jeudi 24 mai dans un vaste scandale de pots-de-vin qui éclabousse sa formation, le Parti populaire.
Courrier international avec El País 
« PARTI POURRI »
Le Parti populaire (PP, droite) du président du gouvernement Mariano Rajoy est sur la sellette et ses jours au pouvoir pourraient être désormais comptés – il devra en tout cas faire face à une mention de censure.



SUR LE MÊME SUJET :

25 mai, 2018

COMMENT ÉTAIT CET EX-AGENT DE LA CIA QUI A TOUCHÉ À TOUS LES MALHEURS DE CUBA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE TERRORISTE LUIS POSADA CARRILES
LE 13 AVRIL 2011 À MIAMI ÉTAT DE FLORIDE
PHOTO ALAN DIAZ 
Ancien agent de la CIA et participant à l'opération de la baie des Cochons en 1961, Luis Posada Carriles est décédé dans la nuit de mardi à mercredi en Floride à l’âge de 90 ans sans avoir payé pour les crimes, dans lesquels il avait été impliqué. Sputnik s’en est entretenu avec l’historien cubain Elvis Rodriguez.
 LA HAVANE. JUSTICE POUR LES VICTIMES
ATTENTAT CONTRE LE VOL 455 DE LA COMPAGNIE
CUBANA AVIACION QUI A FAIT 73 MORTS EN 1976.
Accusé de terrorisme par le Venezuela et Cuba, Luis Posada Carriles s'était volontairement engagé en 1961 dans l'opération 40, nom de code du débarquement à la baie des Cochons, fomenté par la CIA et dont l'objectif était de renverser le nouveau gouvernement révolutionnaire de Fidel Castro. Il a également été impliqué dans l'attentat contre le vol 455 de la compagnie Cubana Aviacion qui a fait 73 morts en 1976.





SUR LE MÊME SUJET :

MARÉE POPULAIRE LE 26 MAI. L'ADDITION


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

« MARÉE POPULAIRE »
Salariés, étudiants, syndicalistes, cheminots... manifestent à l’appel de plus de 60 organisations, dans 80 villes, contre la politique de Macron. Samedi, des rassemblements festifs et des manifestations auront lieu dans toute la France.
Cela commencera dès 10 heures à Bayonne, place de la Mairie ; à Perpignan, devant la gare, et à Orléans, devant la préfecture, comme à la bourse du travail de Narbonne. À 10h30, le cortège d’Avignon partira de la gare centrale et celui de Montpellier se rassemblera place du Peyrou. À Lyon, les organisateurs de la Marée populaire ont choisi d’inviter à un grand rassemblement festif et revendicatif à partir de 11 heures sur les berges du Rhône, au niveau du pont de la Guillotière, dans le souci de ne pas faire concurrence à la manifestation antifasciste, prévue de longue date, qui partira à 14 h 30 de la place des Terreaux.

De nombreux rassemblements auront lieu également en début d’après-midi. Les Marseillais se retrouveront à partir de 14 heures à l’angle du Vieux-Port et de la Canebière. Même heure à Toulouse, place Jeanne- d’Arc ; à Rennes, devant la poste au 66, mail François-Mitterrand ; à Strasbourg, place Kléber ; à Nancy, place Dombasle, ou encore à Bordeaux, place Pey-Berland. À Paris, le cortège partira de gare de l’Est à 14 h 30, passera par République et ira jusqu’à Bastille. Les rassemblements à Nice et à Metz auront lieu devant à la gare et, à Lille, sur la place de Paris, à 14 h 30 également. 

Plus sur mareepopulaire.fr 

24 mai, 2018

LA COUR DE CASSATION AUTORISE L'EXTRADITION DE MARIO SANDOVAL VERS L'ARGENTINE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LA MÈRE DE L'ÉTUDIANT DISPARU HERNAN ABRIATA TIENT
UN PORTRAIT DE SON FILS LORS D'UNE MANIFESTATION
DEVANT L'AMBASSADE FRANÇAISE À BUENOS AIRES, EN AVRIL 2014.
PHOTO DANIEL GARCIA 
L'ancien officier de police est mis en cause dans la disparition d'un étudiant en 1976, au début de la dictature militaire.
 MARIO « CHURASCO » SANDOVAL 
Cour d'appel de Paris et Conseil constitutionnel 
en 2014, Cour de cassation en 2015, cour d'appel de Versailles en 2017 et à nouveau Cour de cassation en 2018. À 64 ans, dont 33 passés dans l'Hexagone, Mario Alfredo Sandoval est désormais un fin connaisseur des rouages de la justice française. Le combat du sexagénaire? Échapper à l'extradition vers l'Argentine, son pays d'origine, qui l'attend de pied ferme depuis l'émission d'un mandat d'arrêt international en 2012 par le juge Sergio Torres.




SUR LE MÊME SUJET :

MICHELLE BACHELET: « LA CHEFFE DE LA CIA A COMMIS DES ACTES CONDAMNABLES »


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MICHELLE BACHELET DEVANT UNE PHOTO D'ELLE ET SON
PÈRE, ALBERTO BACHELET, TORTURÉ À MORT SOUS
LA DICTATURE D'AUGUSTO PINOCHET.
[CAPTURE D'ÉCRAN - RTS]
L’ancienne présidente du Chili Michelle Bachelet, figure de la lutte contre la torture, qu'elle a elle-même subie sous la dictature de Pinochet, critique dans un entretien à la RTS la nomination de Gina Haspel à la tête de la CIA.
ILLUSTRATION DOMINIC XAVIER
« le fait de donner du pouvoir à quelqu'un qui a commis des actes condamnables, ce n’est pas un bon signe », estime Michelle Bachelet, commentant le fait que Gina Haspel ait dirigé une prison secrète de la CIA où la torture était pratiquée.

23 mai, 2018

VÉNÉZUÉLA : DANGER

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

VMADURO RÉÉLU JUSQU’EN 2025
L’élection présidentielle vénézuélienne vient de se dérouler, finalement sans surprise. Avant le scrutin, les données étaient claires. Nicolas Maduro devait, dans des conditions économiques et sociales bien connues, rassembler le vote chaviste.
VÉNÉZUÉLA : DANGER
Pour sa part, l’opposition, défaite lors derniers scrutins de fin 2017, divisée, associée dans l’opinion publique vénézuélienne (indépendamment de ce que cette dernière peut penser de Nicolas Maduro) aux violences du printemps 2017, et mise sous pression par le gouvernement, partait en ordre dispersé.




MORT DE LUIS POSADA CARRILES, ANTICASTRISTE ET EX-AGENT DE LA CIA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

« LUIS POSADA CARRILES, LE TERRORISTE DE LA MAISON-BLANCHE »
PHOTO AFP
Le militant cubain anticastriste et ancien agent de la CIA Luis Posada Carriles est décédé à son domicile de Miramar, au nord de Miami à 90 ans, a annoncé mercredi à l’AFP son avocat, précisant qu’il souffrait d’un cancer de la gorge.
« LUIS POSADA CARRILES, LE
 TERRORISTE DE LA MAISON-BLANCHE
»
PHOTO AP
Né à Cuba le 15 février 1928, il avait fait part à plusieurs reprises de son souhait d’assassiner Fidel Castro. Il s’était volontairement engagé en 1961 pour participer au débarquement de la Baie des Cochons, dont l’objectif était de renverser le régime castriste. 

Il a travaillé pour l'agence de renseignement américaine CIA dans les années 1960 et 1970.


Selon son avocat, il souffrait d'un cancer de la gorge et est mort à son domicile de Miramar, au nord de Miami. En 2015, il avait subi plusieurs fractures à la suite d'un accident dans les transports à Miami.


En 1976, Posada Carriles et Orlando Bosch - Cubain décédé en 2011 - ont été arrêtés à Caracas par la police vénézuélienne, accusés d'être les «cerveaux» de l'attentat en plein vol contre un avion de ligne cubain, qui avait fait 73 morts cette année-là. L'appareil s'était écrasé quelques minutes après son décollage de La Barbade, en route pour la Jamaïque.


Posada Carriles, qui attendait sa sentence dans cette affaire, s'est évadé de sa prison vénézuélienne en 1985 et s'est installé à Miami, bastion américain des opposants au régime castriste.


Depuis, à la fois le Venezuela et Cuba réclamaient aux États-Unis son extradition à cause de l'attentat de 1976. Mais la justice américaine a toujours refusé de leur donner satisfaction, au prétexte qu'il pourrait être torturé dans ces deux pays dont il possédait la nationalité.


Cuba le tenait également pour responsable d'une série d'attentats à la bombe contre des hôtels de La Havane en 1997, qui avaient fait un mort de nationalité italienne.

Il s'était néanmoins retrouvé devant la justice américaine, accusé d'avoir menti aux agents américains de l'immigration. Arrêté en mars 2005 aux États-Unis pour avoir traversé la frontière illégalement, il avait été remis en liberté en mai 2007 par un juge fédéral du Texas.


Le juge avait argué que le gouvernement américain lui avait tendu un piège en tentant d'utiliser un entretien préalable à l'obtention de la citoyenneté américaine comme moyen d'obtenir des preuves contre lui.


Le gouvernement américain affirmait que Posada Carriles avait menti en indiquant ne pas avoir participé à la vague d'attentats de 1997.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PORTRAITS DES VICTIMES DE L'ATTENTAT CONTRE L’AVION 
COMMERCIAL CUBAIN CU-445,  QUI A COÛTÉ LA VIE À 
73 PERSONNES À LA BARBADE



SUR LE MÊME SUJET :

SEXISME AU CHILI : PIÑERA ANNONCE UN PLAN D'ACTION INÉDIT


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 

PRESENTATION DE L'« AGENDA DE LA MUJER »,
 AU PALAIS DE LA MONEDA
PHOTO MARCELO SEGURA
Éteindre l’incendie avant qu’il ne se propage : c’est ce qu’a tenté de faire Sebastian Piñera ce mercredi 23 mai en présentant un « Agenda de la Mujer », en direct du Palais de la Moneda, à Santiago. Une dizaine de jours après la manifestation historique organisée par le mouvement féministe étudiant en faveur d’une éducation non sexiste, le Président chilien a en effet présenté un arsenal de mesures censées garantir l’égalité des sexes.
Un mea culpa anti-machiste
PRESENTATION DE L'« AGENDA DE LA MUJER »,
 AU PALAIS DE LA MONEDA
PHOTO MARCELO SEGURA
Le temps est venu pour les hommes et les femmes d’être égaux en droits et opportunités.” a t-il lancé aux côtés de la Première Dame, Cecilia Morel, et la ministre de la Femme et l’Egalité des genres, Isabel Plá. Une déclaration d’intention que le chef d’Etat a doublée d’un mea culpa au sujet du machisme dont le pays est imprégné. “ Le temps est venu d’assumer notre histoire, dans nos familles, dans nos emplois qui ont pu affecter nos mères, nos filles, nos femmes », a commenté M. Piñera. "Nous n'avons pas été justes envers les femmes de notre pays, j'ai aussi fait des erreurs et je ferai tout mon possible pour les corriger", a t-il assumé, avant d’annoncer une politique de “tolérance zéro face à tout abus, discrimination ou maltraitance infligée à une femme.


Lire la suite
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 

PHOTO MARTIN BERNETTI

SUR LE MÊME SUJET :
 

22 mai, 2018

MADURO RÉPLIQUE À TRUMP ET EXPULSE SES REPRÉSENTANTS AU VENEZUELA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LES AUTORITÉS DE CARACAS ONT DÉNONCÉ MARDI LA
NOUVELLE SÉRIE DE SANCTIONS ANNONCÉES PAR LES
ÉTATS-UNIS DANS LA FOULÉE DE LA RÉÉLECTION, DIMANCHE,
DE NICOLAS MADURO À LA PRÉSIDENCE VÉNÉZUÉLIENNE.
PHOTO PRISE LE 22 MAI 2018  MARCO BELLO
Le président vénézuélien Nicolas Maduro, réélu dimanche au cours d'un scrutin très largement critiqué par la communauté internationale, a répliqué mardi aux nouvelles sanctions des États-Unis en expulsant ses deux plus hauts représentants diplomatiques à Caracas. 
LE CHARGÉ D'AFFAIRES DES ÉTATS-UNIS
TODD ROBINSON LE 14 MARS 2018.
PHOTO ARIANA CUBILLOS 
« J'ai déclaré persona non grata le chargé d'affaires des États-Unis (Todd Robinson, ndlr) et j'annonce son départ dans les 48 heures », a déclaré le président socialiste, accusant M. Robinson de fomenter un complot militaire, économique et politique contre lui.



SIX PAYS DONT LES ÉTATS-UNIS JUGENT
« ILLÉGITIME » L'ÉLECTION AU VENEZUELA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO G20 PRESS OFFICE AFP, 20 MARS 2018
OUVERTURE DU G20 FINANCES, CE LUNDI À BUENOS AIRES

Les États-Unis, l'Argentine, l'Australie, le Canada, le Chili et le Mexique ne reconnaissent pas les résultats de la présidentielle de dimanche au Venezuela et envisagent des sanctions contre le régime de Nicolas Maduro.
Atlasinfo avec l'AFP
 L'INGÉRENCE DES ÉTATS-UNIS  
POUR DÉSTABILISER LE VENEZUELA
DESSIN CARLOS LATUFF 
En marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 lundi à Buenos Aires, le chef de la diplomatie argentine Jorge Faurie a lu une déclaration commune soulignant « le manque de légitimité du processus électoral vénézuélien ».


21 mai, 2018

« NORMES INTERNATIONALES » VIOLÉES: LE CANADA INTERDIT AUX VÉNÉZUÉLIENS DE VOTER SUR SON SOL


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

«NORMES INTERNATIONALES» VIOLÉES: LE CANADA INTERDIT
AUX VÉNÉZUÉLIENS DE VOTER SUR SON SOL
PHOTO JUAN BARRETO
L'élection présidentielle s'est déroulée ce dimanche au Venezuela malgré le mépris de la part des États-Unis, du Canada et de l'UE. Le politicien vénézuélien Roy Chaderton a affirmé que le fait que le Canada mette des bâtons dans les roues du vote sur son territoire atteste d'une «violation des normes internationales». 
Ce dimanche, les Vénézuéliens se rendaient aux urnes pour voter à la présidentielle, considérée comme illégitime par les parties américaine, canadienne et européenne.

Selon Roy Chaderton, homme politique, avocat et diplomate vénézuélien, l'interdiction canadienne de mettre en place des bureaux de vote dans l'ambassade et les consulats du Venezuela au Canada le 20 mai va à l'encontre du droit international.
« Il est évident qu'il s'agit d'une violation des normes internationales à l'égard d'autres pays démocratiques. C'est un cas particulièrement honteux », a-t-il affirmé aux journalistes, y compris Sputnik.


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 

MARADONA LORS DU DERNIER MEETING
DE CAMPAGNE AU VENEZUELA
PHOTO AFP

SUR LE MÊME SUJET :