31 août, 2019

AMAZONIE, LE CHILI VA ENVOYER 4 AVIONS AU BRÉSIL

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
AU TOTAL, 80 626 INCENDIES ONT AINSI ÉTÉ ENREGISTRÉS AU BRÉSIL CETTE ANNÉE. 
PHOTO AFP / GREENPEACE - VICTOR MORIYAMA 
Jair Bolsonaro a catégoriquement refusé l'aide du G7, après une brouille diplomatique avec Emmanuel Macron. Le Chili va envoyer quatre avions bombardiers d’eau pour lutter contre les incendies qui touchent l’Amazonie brésilienne avec le financement promis par les pays du G7, a annoncé ce vendredi 30 août le président Sebastián Piñera.
PHOTO VICTOR MORIYAMA
Le chef de l’État chilien, devenu coordinateur de l’aide du G7 aux incendies en Amazonie après avoir assisté en tant qu’invité à la réunion des sept pays les plus industrialisés en France, a expliqué avoir déjà pris contact avec les gouvernements du Paraguay, Brésil, Pérou, Colombie et Bolivie “pour connaître leurs besoins et coordonner cette aide”.

29 août, 2019

PÉDOPHILIE: LE NONCE APOSTOLIQUE AU CHILI MUTÉ AU PORTUGAL

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PÉDOPHILIE: LE NONCE APOSTOLIQUE AU CHILI MUTÉ AU PORTUGAL
PHOTO MARTIN ALIPAZ - BELGAIMAGE
L'archevêque italien Ivo Scapolo, ambassadeur du Vatican auprès du Chili - pays secoué par une avalanche de scandales d'abus sexuels du clergé - a été transféré au Portugal, a annoncé jeudi le Saint-Siège dans un bref communiqué.
Un voyage du pape François au Chili, en janvier 2018, s'était transformé en fiasco médiatique, donnant l'impression que le souverain pontife avait été très mal informé par son "nonce apostolique" Ivo Scapolo, âgé de 66 ans, ainsi que par la haute hiérarchie de l'épiscopat catholique chilien.
SUR LE MÊME SUJET :

24 août, 2019

BRÉSIL : DES CENTAINES DE NOUVEAUX INCENDIES EN AMAZONIE

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
MANIFESTANTS AU CHILI CONTRE LES FEUX DÉVORANT LA FORÊT
AMAZONIENNE DEVANT L'AMBASSADE DU BRÉSIL À SANTIAGO, 23 AOÛT 2019.

PHOTO AFP
Des centaines de nouveaux incendies de forêts faisaient rage samedi à travers le Brésil, selon les dernières données officielles, au moment où la pression internationale augmente pour pousser le président brésilien Jair Bolsonaro à mettre fin aux feux les plus dévastateurs en Amazonie de ces dernières années.
 PHOTO LEO CORREA
Le sort de la plus vaste forêt tropicale de la planète, en proie aux flammes depuis des jours, est au coeur du sommet du G7 qui se tient ce week-end à Biarritz, dans le sud-ouest de la France.

PIÑERA, INVITÉ DE MACRON AU G7 À BIARRITZ


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PIÑERA, INVITÉ DE MACRON AU G7 À BIARRITZ 
Déclaration du Collectif pour les droits de l'homme au Chili (France)
REUNION DU G7 A BIARRITZ, FRANCE Participation du CHILI comme État invité au sommet des pays du G7.
À l'occasion de la réunion international n° 45 du G7 des sept puissances économiques du monde, à Biarritz en France, le Président chilien Sebastián Piñera a été invité par le Président français Emmanuel Macron. C'est la première fois que un chef d'état chilien participe à ce type de forum.

En théorie, les objectifs de cette réunion sont la proposition de mesures pour le respect de la démocratie, les Droits de l'homme, les libertés essentielles, la réduction des inégalités, ainsi que la promotion du libre marché et le respect des institutions et lois. Objectifs que, en pratique, beaucoup de ces pays ne considèrent pas dans leurs gestions d'état. L'emballement des conséquences du réchauffement climatique, pas seulement en Amazonie, mais aussi dans le Pôle Arctique n'était pas apparemment prioritaire dans l'agenda de la réunion. Étant donnée la situation actuelle, en Amazonie, la priorité devrait être accordée.
SUR LE MÊME SUJET :

23 août, 2019

MACRON ACCUSE BOLSONARO D’AVOIR «MENTI » SUR LE CLIMAT ET S’OPPOSE AU TRAITÉ ENTRE L’UE ET LE MERCOSUR

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
EMMANUEL MACRON ET JAIR BOLSONARO À 
OSAKA (JAPON), LORS DU G20, LE 28 JUIN.
PHOTO JACQUES WITT / AFP
Le président français avait conditionné, lors du G20 d’Osaka, l’approbation du traité au respect du Brésil des engagements de l’accord de Paris sur le climat.
«JAIR BOLSONARO EST-IL UNE 
MENACE POUR L’AMAZONIE ? »  
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]
LE MONDE 
Le Monde avec l'AFP
6Temps de Lecture 7 min
PHOTO ASSOCIATED PRESS
Le président français Emmanuel Macron a estimé, vendredi 23 août, que son homologue brésilien, Jair Bolsonaro, a « menti » sur ses engagements en faveur de l’environnement et a annoncé que, dans ces conditions, la France s’opposait au traité de libre-échange controversé entre l’Union européenne (UE) et le Mercosur (qui rassemble le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay).

CHILI: LE PARLEMENT ÉTUDIE UNE RÉDUCTION DE LA SEMAINE DE TRAVAIL À 40 HEURES

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 
LA PROPOSITION DE LOI DE LA JEUNE DÉPUTÉE COMMUNISTE CAMILA VALLEJO,
UNE ANCIENNE LEADER ÉTUDIANTE, EST AU CENTRE DE L'ATTENTION CE MOIS-CI.
Parmi les pays développés, le Chili est l'un de ceux où l'on travaille le plus au monde : 45 heures par semaine. Et justement le pays est en plein débat en ce moment, pour réduire la durée légale du travail. Une députée communiste, membre de l'opposition, propose de passer à 40 heures par semaine maximum.
LE PARLEMENT CHILIEN DÉBAT ACTUELLEMENT SUR UNE LOI
POUR RÉDUIRE LE TEMPS DE TRAVAIL DE 45 À 40 HEURES.
La proposition de loi sur le temps de travail est étudiée au Parlement chilien, mais le temps de travail est en fait devenu un sujet de débat à travers tout le Chili. Depuis fin juillet, les Chiliens parlent de ça dans les cafés, les transports en commun. Le sujet a aussi fait plusieurs fois la Une de tous les médias ici.

Le gouvernement vent debout


La proposition de loi est prise très au sérieux par le gouvernement chilien : il a même lancé une offensive intense contre le texte. Selon les ministres et le président, la proposition serait incohérente, contraire à la Constitution ou encore mal rédigée. Et d'après des chiffres avancés par le ministre du Travail, il ferait perdre plus de 250 000 emplois s'il était approuvé, à cause des coûts supplémentaires qu'une telle mesure représenterait pour les entreprises.


Mais ces chiffres sont invérifiables, et les critiques du gouvernement font finalement plutôt le jeu de l'opposition, car la proposition de loi de la jeune députée communiste Camila Vallejo, une ancienne leader étudiante, est au centre de l'attention ce mois-ci. Cela l'aurait même rendue plus populaire auprès des Chiliens, d'après un sondage publié récemment. Le gouvernement chilien n'a d’ailleurs pas de majorité au Parlement : l'adoption de ce texte proposé par l'opposition n'est donc pas exclue dans les prochaines semaines.

En substance, le texte prévoit simplement de réduire à 40 heures par semaine maximum la durée légale du travail, contre 45 heures aujourd'hui. Une mesure qui serait appliquée progressivement dans les petites et moyennes entreprises, pour leur laisser le temps de s'adapter.

Rendre les horaires plus flexibles


Dans un pays ultralibéral, où les salaires sont très bas par rapport au coût de la vie, la députée communiste affirme que réduire le temps de travail permettra aux salariés d'avoir plus de temps libre, sans affecter l'activité économique du pays, dit-elle.

Face à cela, le gouvernement a exhumé en urgence un projet de loi qui cherche à rendre plus flexible l'organisation du temps de travail. Les salariés travailleraient 41 heures par semaine en moyenne, en échange d'une plus grande flexibilité des horaires et des jours de travail. Autrement dit, ils pourraient devoir enchaîner des journées très longues, compensées ensuite par des jours de repos supplémentaires.

Plus de temps avec leurs familles


D'après un sondage publié au début du mois, près des trois quarts des personnes interrogées souhaitent une réduction du temps de travail à 40 heures maximum par semaine. Des salariés interrogés à Santiago soulignent qu'ils pourraient ainsi passer plus de temps avec leurs enfants et leur famille, surtout quand certains passent déjà plus de trois heures par jour dans les transports pour se rendre à leur travail.

En 2005, un gouvernement de centre-gauche avait déjà réduit le temps de travail, de 48 heures à 45 heures par semaine à l'époque, sans que cela affecte la croissance économique à l'époque. Mais aux yeux des grandes entreprises, la situation est différente désormais, à cause notamment des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, la croissance chilienne sera bien moins bonne que prévu cette année. Les chefs d'entreprises craignent donc qu'une telle mesure représente pour eux une difficulté supplémentaire.

22 août, 2019

LE CHILI ATTAQUE UN ÉLEVAGE DE SAUMON NORVÉGIEN POUR « FALSIFICATION »


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE CHILI ATTAQUE UN ÉLEVAGE DE SAUMON 
NORVÉGIEN POUR « FALSIFICATION » 
Santiago du Chili (AFP) – Les autorités chiliennes vont poursuivre en justice l’élevage de saumons Nova Austral, entreprise à capitaux norvégiens, pour non respect des règles environnementales sur quatre sites au sud du Chili, a annoncé mardi la Surintendance de l’environnement du Chili (SMA).
SAUMON FUMÉ.
PHOTO JEAN-DANIEL / HEMIS.FR
La SMA avait récemment ouvert une enquête sur l’entreprise — détenue par le fonds norvégien Altor Fund III et le fonds américain Bain Capital — pour «falsification » d’informations sur la mortalité des animaux dans le but de conserver une image d’entreprise respectueuse de l’environnement.

16 août, 2019

ÉCONOMIE. CRISE EN ARGENTINE : LE PRÉSIDENT TENTE D’APAISER LES ÉLECTEURS

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
UNE DU QUOITDIEN PÁGINA12
Mauricio Macri vient d’annoncer des mesures en faveur du pouvoir d’achat. Un peu trop tard, selon ce quotidien de gauche qui estime que ce n’est qu’une mesure démagogique avant le scrutin présidentiel.
Courrier international

« El Che Macri, jusqu’à l’élection pour toujours », ironise le quotidien de gauche Página12 ce vendredi 16 août, en référence au fameux « Hasta la victoria, siempre », attribué au révolutionnaire argentino-cubain, Che Guevara. Mauricio Macri a annoncé une série de mesures en faveur du pouvoir d’achat, comme « la suspension de la TVA sur les aliments de première nécessité jusqu’en décembre, le gel du prix de l’essence », ainsi qu’une hausse – encore à chiffrer – du salaire minimum, rappelle le journal, dans un autre article.

Le lendemain des élections primaires argentines – des élections ouvertes à toute personne en âge de voter – l’économie du pays s’effondre. La monnaie chute, tout comme la Bourse qui perd environ 38 %. Même si ce jeudi 15 août, le peso argentin a regagné 7,41 % (par rapport au dollar), il avait subi trois jours de turbulences, en se dépréciant de 25 %.


De crise en crise


Ce n’est pas la première fois que l’Argentine est confrontée à ce type de crise. L’an dernier, le pays avait en effet été sujet à deux crises monétaires qui avaient provoqué une dépréciation du peso de moitié. Le Fonds monétaire international était alors intervenu en accordant un prêt de 57 milliards de dollars au pays, à la condition d’adopter un plan d’austérité budgétaire.

Lors des primaires du dimanche 11 août, Alberto Fernández, le candidat d’opposition, héritier du péronisme, sous l’étiquette du “Front pour tous” a été plébiscité par 47 % des suffrages.


Premier tour, le 27 octobre


Son programme politique est aux antipodes de celui de son principal opposant, le libéral Mauricio Macri. Ce dernier, qui n’a obtenu que 32 % des suffrages, a donc lancé des mesures “pour récupérer un certain contact avec les électeurs, raconte Página12, selon des propositions identiques à celles de ses opposants politiques qu’il rejetait il fut un temps”.

Le 27 octobre, les Argentins se rendront aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. Cette fois, il s’agira pour les électeurs de confirmer ou d’infirmer les résultats de ces primaires, en choisissant donc entre le sortant Mauricio Macri et son opposant péroniste.

En Argentine, la loi électorale stipule que pour être élu dès le premier tour, il est nécessaire d’obtenir au moins 45 % des suffrages exprimés ou 40 % avec une avance de dix points sur le deuxième candidat.
Nathan HALLEGOT
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PHOTO JUAN MABROMATA. AFP

14 août, 2019

VÉNÉZUÉLA. L’OPPOSITION REJETTE L’IDÉE DE NOUVELLES ÉLECTIONS

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUANTE VÉNÉZUÉLIENNE,
 DIOSDADO CABELLO, ARBORE UN DRAPEAU VÉNÉZUÉLIEN 
LORS D’UNE SÉANCE À CARACAS, AU VENEZUELA. 12 AOÛT 2019.
PHOTO MANAURE QUINTERO
L’Assemblée nationale constituante envisage d’organiser un scrutin législatif anticipé. Juan Guaido, soutenu par les États-Unis, dénonce une manœuvre du pouvoir.
PHOTO RAMON DE LA ROCHA/EFE
Ces déclarations surviennent à un moment crucial pour le Vénézuéla. Une fenêtre d’opportunité s’était en effet ouverte avec le démarrage, en mai, sous l’égide de l’ONU, de discussions avec l’opposition. Celles-ci avaient repris le 8 juillet à La Barbade et devaient se poursuivre jeudi et vendredi. Le gouvernement a décidé de les suspendre pour protester contre les nouvelles sanctions états-uniennes et imposer l’idée que le dialogue doit être avant tout intervénézuélien, en l’absence de toute pression et de toute ingérence. Ce à quoi ne se résolvent visiblement pas les États-Unis et, à leur suite, un certain nombre de pays latino-­américains et européens (dont la France) qui avaient déjà décidé de reconnaître Juan Guaido comme président autoproclamé du pays au début de l’année.

13 août, 2019

TOUT CUBA REND HOMMAGE À FIDEL CASTRO

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
LA HAVANE, 13 AOÛT, (RHC).- TOUT CUBA EXPRIME AUJOURD'HUI
SON ADMIRATION ET SON RESPECT POUR FIDEL CASTRO,
LEADER HISTORIQUE DE LA RÉVOLUTION CUBAINE.
Nous commémorons aujourd'hui le 93ème anniversaire de la naissance du Commandant en Chef.
La maison natale de Fidel à Biran, une localité de la province d'Holguin, a été choisie pour l'organisation d'un grand événement sous les auspices de l'Union des Jeunes Communistes et des autorités provinciales.
 Francisco Rodríguez Aranega
 PHOTO ALBERTO KORDA EN 1961.
Des colloques, des chansons et des poèmes mettent en exergue la vie et l'œuvre de celui qui est considéré comme le Cubain le plus proéminent du XXème siècle.

Présentations de livres, conférences et concerts non seulement dans des places publiques mais aussi dans des écoles, des hôpitaux et des foyers pour enfants sans protection familiale ont lieu un peu partout dans tout le pays.

FIDEL ALEJANDRO CASTRO RUZ À SON JEUNE ÂGE 
PHOTO (GINIES/SIPA)
Le legs historique de Fidel Castro est présent dans la vie quotidienne des Cubains, en particulier des jeunes auxquels il a toujours fait confiance.

Les jeunes cubains ont ratifié à l'occasion aujourd'hui du 93e anniversaire de la naissance de Fidel leur engagement de préserver les acquis du processus social qu'il a fondé, développé et consolidé sous le nez de l'empire le plus puissant de l'histoire.

FIDEL CASTRO EN 1945
PHOTO VAP/SIPA 
Miguel Barnet, essayiste, poète et ethnologue cubain, a qualifié Fidel d'inspiration et d'artisan de tous les mouvements culturels dans notre pays. Dans des déclarations exclusives à Radio Havane Cuba, il a souligné :

«Fidel a été un génie politique qui a pu articuler la pensée de Bolivar et de Marti avec les idées marxistes. En plus de cela, nous lui devons tout ce que nous sommes aujourd'hui en tant que peuple cultivé parce qu'il a semé, depuis son discours aux intellectuels cubains en 1959 et bien avant despuis son plaidoyer « L'histoire m'acquittera », les idées qui ont marqué le mouvement culturel à Cuba.

Il a conçu tout d'abord la campagne d'alphabétisation, puis la formation de moniteurs d'art, la création des écoles nationales d'art, de la Casa de las Américas, de l'Institut Cubain de l'Art et de l'Industrie cinématographiques, de l'institut d'ethnologie relevant de l'Académie des Sciences, toutes ces idées ont été concrétisées depuis le triomphe de la Révolution.

FIDEL CASTRO LORS DE SA DERNIÈRE
APPARITION PUBLIQUE, EN AVRIL 2016
PHOTO (ISMAEL FRANCISCO
Ainsi donc, Fidel n'est pas seulement le génie politique qui a travaillé sur la médecine et sur tous les projets scientifiques et notamment sur l'éducation. Au moment le plus difficile de la crise connue comme la période spéciale, Fidel a dit que la Culture est la première chose qu'il faut sauver parce qu'il savait, comme le disait Marti qu'être cultivé revient à être libre. La perte de Fidel est irréparable.»
Edité par Francisco Rodríguez Aranega


 « 26 JUILLET » 

12 août, 2019

EN ARGENTINE, VICTOIRE SANS APPEL DES PÉRONISTES LORS DES PRIMAIRES

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
ALBERTO FERNANDEZ APRÈS SA VICTOIRE 
LORS DES PRIMAIRES ARGENTINES.
PHOTO ALEJANDRO PAGNI AFP 
Alberto Fernandez et l’ex-présidente Cristina Fernandez de Kirchner ont emporté 47 % des suffrages, contre 32 % pour le président Macri.
LE CANDIDAT À LA PRÉSIDENTIELLE
 ALBERTO FERNANDEZ
, À BUENOS AIRES, LE 11 AOÛT.
PHOTO SEBASTIAN PANI / AP
Avec plus de 47 % des suffrages, l’opposition péroniste a remporté une écrasante victoire lors des élections « primaires, ouvertes, obligatoires et simultanées » qui se sont déroulées dimanche 11 août en Argentine. Le président de droite, Mauricio Macri, qui brigue sa réélection, a subi une cuisante défaite. La coalition au pouvoir, « Ensemble pour le changement », n’a recueilli qu’un peu plus de 32 % des voix face au «Front de tous » conduit par le duo péroniste composé d’Alberto Fernandez, candidat à la présidence, et de l’ancienne présidente Cristina Fernandez de Kirchner (2007-2015), candidate à la vice-présidence.
Lire la suite
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PHOTO JUAN MABROMATA. AFP

09 août, 2019

CHILI : L’ANNONCE D’UNE MANIFESTATION ARMÉE CONTRE LES IMMIGRANTS SÈME LA PANIQUE PARMI LES HAÏTIENS

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
SEBASTIÁN IZQUIERDO « FACHO PAUVRE »
LEADER D'UN GROUPUSCULE D'EXTRÊME DROITE
Vendredi 9 août 2019 ((rezonodwes.com))– Des organisations d’extrême-droite, dont le Mouvement Social Patriotique (qualifié de néo-nazi par les médias chiliens), ont annoncé une marche contre les immigrants sous le thème « Nous avons toujours une patrie »
REZONODWES
Le but de cette marche, prévue pour dimanche 11 août en milieu de journée à Santiago et dans les principales villes du pays, est d’exprimer le rejet, basé sur des logiques racistes, des membres de certains mouvements fascistes locaux à l’arrivée de personnes de certaines nationalités – principalement des Haïtiens.

08 août, 2019

MASSACRE DE TRELEW


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

AVANT LA FUSILLADE. REDDITION DES 19 PRISONNIERS
À L'AÉROPORT DE TRELEW EN 1972.
SEULS TROIS D'ENTRE EUX SURVÉCURENT.
PHOTO ARCHIVES JOURNAL CLARÍN
47ÈME ANNIVERSAIRE DU MASSACRE DE TRELEW 
1972 -22 AOÛT- 2019
Le 15 août 1972, vingt-cinq prisonniers politiques se sont enfuis de la Prison de Rawson (Patagonie Argentine); 6 d’entre eux ont réussi à arriver au Chili et les 19 restants se sont rendus après avoir obtenu des garanties quant a leur intégrité physique. Malgré cela, sept jours après le pays tout entier tressaillit.
LE DICTATEUR ARGENTIN
ALEJANDRO AGUSTÍN LANUSSE

Dans une aube glaciale de Patagonie, le gouvernement du Général Lanusse matérialise le massacre que serait la genèse du Terrorisme d’État, et qui trouverait son aboutissement dans la disparition de trente mille personnes.