30 décembre, 2017

CHILI: LE SUÉDOIS SCA CONDAMMNÉ À UNE LOURDE AMENDE POUR ENTENTE SUR LES PRIX


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


ILLUSTRATION LoCole


SANTIAGO DU CHILI (awp/afp) - Un tribunal chilien a condamné la filiale du suédois Svenska Cellulosa (SCA) à payer 18,3 millions de dollars pour entente, sur les prix dans le marché du papier toilette, avec le groupe chilien CMPC qui échappe cependant au paiement d'une amende. 
Zonebourse avec l'AFP 
CONDAMMNÉ À UNE LOURDE AMENDE
POUR ENTENTE SUR LES PRIX 
Les deux entreprises, qui contrôlent 90% du marché local, « ont conclu et mis en oeuvre un accord ayant pour objet de s'attribuer des quotas de parts de marché et de fixer les prix de vente de leurs produits en papier depuis l'année 2000 et jusqu'au mois de décembre de l'année 2011 au moins », écrit dans son jugement, rendu vendredi, le Tribunal de la concurrence.


SUR LE MÊME SUJET :



29 décembre, 2017

AU CHILI, « PAUVRES PARMI LES PAUVRES », DES DÉTENUES ATTENDENT LE PAPE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE CENTRE PÉNITENTIAIRE POUR FEMMES DE SAN JOAQUIN,
LE 13 DÉCEMBRE 2017 À SANTIAGO DU CHILI
PHOTO MARTIN BERNETTI
Santiago du Chili - Ce sera la première prison pour femmes où se rendra le pape François: le centre pénitentiaire de San Joaquin, à Santiago du Chili, compte 620 détenues, « pauvres parmi les pauvres » qui préparent avec joie la visite du souverain pontife.
LE PAPE RECEVANT EN AUDIENCE LA PRÉSIDENTE
CHILIENNE MICHELLE BACHELET, LE 5 JUIN 2015 AU VATICAN
PHOTO AFP
«Je suis fière, contente, impatiente et je sais que nous allons toutes pleurer quand nous verrons le pape », s'enthousiasme Viviana Berrios, tout en fabriquant avec ses camarades des bracelets qui seront bénis par François lors de son voyage au Chili puis au Pérou, du 15 au 21 janvier.






SUR LE MÊME SUJET :

27 décembre, 2017

DÉCÈS DE JULIO SCHINDLER

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DÉCÈS DE JULIO SCHINDLER
C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Julio Schindler, survenu mardi 26 décembre 2017 à Santiago du Chili.
JULIO AGUSTIN SCHINDLER ETCHEGARAY, MILITANT DE GAUCHE DEPUIS TOUJOURS, OPPOSANT À LA DICTATURE DE LA PREMIÈRE HEURE, EST DÉCÉDÉ À SANTIAGO DU CHILI, LE MARDI 26 DÉCEMBRE 2017, A ANNONCÉ SA FAMILLE.
NÉ LE 6 NOVEMBRE 1938 À LEBU, COMMUNE DE LA PROVINCE D'ARAUCO, DANS LA RÉGION DU BÍOBÍO AU SUD DU CHILI, IL ÉPOUSE VESTA VILANA ALCOHOLADO BOYE LE 6 NOVEMBRE 1965. ILS ONT TROIS ENFANTS ENSEMBLE.
DERNIER HOMMAGE DE SES
CAMARADES À JULIO SCHINDLER
Julio Schindler, militant du Parti communiste, fit partie des milliers de Chiliens qui ont fui leur pays après le coup d'État et la mort de Salvador Allende pour s'installer d'abord à Sofia en Bulgarie, puis en France, à Paris . Les obsèques de Julio, - dont la veillée mortuaire se tient actuellement au siège du Parti communiste de la commune Providencia -, auront lieu dans le Crématorium du Cimetière général de Santiago, mercredi 27 décembre à 16H, heure locale.



SUR LE MÊME SUJET :



26 décembre, 2017

LE GUATEMALA ANNONCE LE TRANSFERT DE SON AMBASSADE EN ISRAËL À JÉRUSALEM


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE PRÉSIDENT DU GUATEMALA, JIMMY MORALES, ET LE
PREMIER MINISTRE ISRAÉLIEN, BENYAMIN NÉTANYAHOU,
LE 28 NOVEMBRE 2016 À JÉRUSALEM.
PHOTO ABIR SULTAN 

Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a salué «l’importante» décision du pays latino-américains et a prédit que d’autres Etats leur emboîteraient le pas.

Le président du Guatemala, Jimmy Morales, a emboîté le pas à son homologue américain, Donald Trump, en annonçant dimanche le transfert à Jérusalem de l’ambassade de son pays en Israël, en dépit du vote de condamnation de l’Assemblée générale de l’ONU.





25 décembre, 2017

APRÈS AVOIR SAUVÉ SON POSTE, LE PRÉSIDENT PÉRUVIEN GRACIE SON PRÉDÉCESSEUR ALBERTO FUJIMORI


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


UN HOMME ARBORANT LE SLOGAN « LIBERTÉ POUR FUJIMORI »,
DEVANT LA CLINIQUE DE LIMA OÙ L’ANCIEN DIRIGEANT,
CONDAMNÉ POUR CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ, A ÉTÉ
HOSPITALISÉ. LE 24 DÉCEMBRE.
PHOTO GUADALUPE PARDO 
Quelques jours après avoir évité une motion de destitution, le président péruvien a accordé un grâce à son prédécesseur Alberto Fujimori. Les partisans de ce dernier avait soutenu in-extremis l'actuel chef de l'État lors d'un vote crucial au Congrès. Président de 1990 à 2000, âgé de 79 ans, il purgeait depuis 2007 une peine de 25 ans de prison pour corruption et crimes contre l’humanité.
France24 
PRÉSIDENT PÉRUVIEN PEDRO PABLO K
PHOTO MARIANA BAZO
Condamné et emprisonné pour corruption et pour des massacres commis dans la lutte contre l'insurrection maoïste, l'ancien président péruvien Alberto Fujimori a été gracié dimanche par l'actuel chef d'Etat, Pablo Kuczynski, qui a invoqué des raisons de santé.



SUR LE MÊME SUJET :


22 décembre, 2017

LA «FÊTE DES EMBRASSADES» CÉLÈBRE SON 30ÈME ANNIVERSAIRE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LA «FÊTE DES EMBRASSADES»
CÉLÈBRE SON 30ÈME ANNIVERSAIRE
 

LA «FÊTE DES EMBRASSADES 2018»
#FDLA2018

 «FÊTE DES EMBRASSADES»
#Fdla2018 
Depuis 1988, elle marie politique et culture, rassemble militants de toujours et sympathisants en quête de festivités, fait rimer rêves électoraux et plaisirs musicaux. La « Fête des Embrassades 2018 » (Fiesta de los abrazos 2018), aura lieu le Samedi 6 et Dimanche 7 janvier 2018, au Parc O'Higgins de Santiago du Chili. La #Fdla2018  est une fête populaire qui organise le Parti communiste chilien avec de nombreux forums politiques, sociaux et culturels.

20 décembre, 2017

110ÈME ANNIVERSAIRE DU MASSACRE DE L’ÉCOLE SANTA MARIA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

L'ÉCOLE «DOMINGO SANTA MARIA » 
D'IQUIQUE AU DÉBUT DU XXÈME SIÈCLE

110ÈME ANNIVERSAIRE DU MASSACRE 
DE L’ÉCOLE SANTA MARIA
1907 - 21 DÉCEMBRE - 2017

Le 21 décembre 1907, à Iquique, port de l’extrême nord du Chili, des centaines de travailleurs chiliens, péruviens et boliviens furent massacrés par l’armée et la marine chilienne devant les portes de l’école Santa María. C’est ainsi qu’un gouvernement oligarchique noya dans le sang la « grande grève » de la province de Tarapacá, un mouvement social spontané mais qui s’appuyait sur des organisations ouvrières en formation. (*)

 « - Ñ - ÉCOLE DOMINGO SANTA MARIA D'IQUIQUE 1907» 

[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 


SUR LE MÊME SUJET :

    ARGENTINE: « ACCUSATION TIRÉE PAR LES CHEVEUX » CONTRE L’EX-PRÉSIDENTE CRISTINA FERNANDEZ


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

     « ACCUSATION TIRÉE PAR LES CHEVEUX » 


    INTERNATIONAL. Argentine Human Rights Watch défend Cristina Fernandez, accusée de « trahison » par la justice.
    MARIE-FRANCE CROS
    CRISTINA FERNÁNDEZ DE KIRCHNER 
    ET HÉCTOR TIMERMAN
    PHOTO NOTICIAS ARGENTINAS  
    Ce n’est pas tous les jours qu’une organisation internationale de défense des droits de l’homme prend la défense d’un ex-chef d’État. C’est pourtant ce qu’a fait l’ONG américaine Human Rights Watch (HRW), mardi, en qualifiant dans un communiqué de  « tirée par les cheveux » l’accusation de « trahison » présentée par la justice argentine contre l’ex-présidente péroniste (gauche) Cristina Fernandez de Kirchner (2007-2015).





    SUR LE MÊME SUJET :

    19 décembre, 2017

    CHILI. LE PROFIL DE SEBASTIÁN PIÑERA


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    LE PRÉSIDENT ÉLU ET SA FEMME ONT PRIS LEUR
    PETIT-DÉJEUNER AVEC MICHELLE BACHELET
    PHOTO SEBASTIÁN RODRÍGUEZ
    «Nous partageons un pays merveilleux et l’héritage de nombreuses générations de Chiliens qui n’ont jamais baissé les bras face à l’adversité et qui ont su transformer la colonie la plus pauvre d’Espagne en un pays avec le plus grand leadership et le plus grand dynamisme en Amérique latine. Il y a deux cents ans, nous avons gagné notre indépendance, aujourd’hui c’est le moment de conquérir la maturité de notre développement.»
    LE PRÉSIDENT ÉLU ET SA FEMME ONT PRIS LEUR
    PETIT-DÉJEUNER AVEC MICHELLE BACHELET
    PHOTO SEBASTIÁN RODRÍGUEZ
    Ceci est la présentation qui peut être lue sur le site web du programme gouvernemental de Sebastian Piñera, le président nouvellement élu du Chili. Et il était déjà à La Moneda (palais présidentiel) entre 2010 et 2014. Un genre de déclaration marquée par les termes pauvreté et développement, une sorte de déclaration puissante et ambitieuse, comme tout dans sa vie, que ce soit au plan politique et, surtout, dans le domaine des affaires. Ces affaires qui l’ont conduit à amasser l’une des principales fortunes du Chili et qui ont souvent été à la limite de la légalité ou la dépasser, sans mentionner les termes relevant de l’honnêteté, de l’éthique et de la morale.




    LE CONSERVATEUR ET ANCIEN PRÉSIDENT SEBASTIAN PIÑERA ÉLU À LA TÊTE DU CHILI


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    AU QUARTIER GÉNÉRAL DE SEBASTIAN PIÑERA, VAINQUEUR
    DU SECOND TOUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AU CHILI,
    LE 17 DÉCEMBRE 2017

     
     PHOTO IVAN ALVARADO 
    Celui qui a déjà dirigé le pays entre 2010 et 2014 succède à la présidente de centre gauche, Michelle Bachelet. Le Chili a basculé à droite, dimanche 17 décembre, en élisant, au second tour de la présidentielle, Sebastian Piñera. Il suit l’exemple de plusieurs pays latino-américains ces dernières années.
    Par Christine Legrand (Buenos Aires)
    PHOTO MARTIN BERNETTI  
    L’homme d’affaires millionnaire, qui a déjà gouverné le pays entre 2010 et 2014, l’a emporté confortablement avec plus de 54 % des suffrages face à son rival de centre gauche, le sénateur radical et ancien journaliste Alejandro Guillier (45,43 % des voix).






    SUR LE MÊME SUJET :

    18 décembre, 2017

    L’ÉLECTION DU PRÉSIDENT DU HONDURAS CONFIRMÉE


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    LE PRÉSIDENT DU HONDURAS, JUAN ORLANDO HERNANDEZ,
     EN CAMPAGNE À TEGUCIGALPA LE 7 DÉCEMBRE 2017.
    PHOTO MOISES CASTILLO
    Le chef de l’État de droite sortant l’emporte avec 42,95 % des voix, contre 41,24 % à son adversaire, le socialiste Nasralla. Le chef de l’État de droite sortant, Juan Orlando Hernandez, a été déclaré officiellement, dimanche 17 décembre, vainqueur de l’élection présidentielle controversée du 26 novembre au Honduras, a annoncé l’autorité électorale à l’issue d’un recomptage des votes.

    AU CHILI, SEBASTIÁN PIÑERA ÉLU PRÉSIDENT

    UNE DE LA TERCERA

    “Piñera revient à La Moneda” titre le quotidien chilien La Tercera ce lundi 18 décembre. Au second tour de la présidentielle qui s’est déroulé le 17 décembre, le candidat Sebastián Piñera a ramené la droite au pouvoir en remportant l’élection par 54,57 % des voix contre 45,43 % pour son rival de centre gauche Alejandro Guillier.

    LA TERCERA - SANTIAGO
    Entrepreneur, milliardaire – il est la troisième personne la plus riche du Chili – et homme politique, Sebastián Piñera, 68 ans, a déjà été président entre 2010 et 2014. À l’époque, son élection avait mis fin à vingt ans de gouvernements de gauche successifs depuis le retour du Chili à la démocratie en 1990.





    CHILI : NOUS DÉFENDRONS LES CONQUÊTES DÉMOCRATIQUES ET SOCIALES


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


     Le Président du PCCh a déclaré : «Nous devons commencer un nouveau chemin d'unité et de lutte dans le cadre de l'opposition au gouvernement de droite.»
    GUILLERMO LEÓN TEILLIER DEL VALLE,
     LE PRÉSIDENT DU PCCH
    «Nous sommes arrivés à un nouveau moment politique, complexe. Nous défendrons les conquêtes démocratiques et sociales remportées et la lutte pour de nouvelles réformes n'est pas terminée. Nous devons commencer un nouveau chemin d'unité et de lutte dans le cadre de l'opposition au gouvernement de droite.»


    la suite


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    « GUILLIER  A RAISON... DANS L'ARAUCANIE
    LA SOLUTION [AU CONFLIT MAPUCHE] EST POLITIQUE »

    B Chacon
     


    CHILI: 11 MORTS ET 15 DISPARUS À LA SUITE DE FORTES PLUIES


    UNE COULÉE DE BOUE AU CHILI FAIT ONZE MORTS
    Un glissement de terrain causé par de fortes pluies a dévasté le village chilien de Villa Santa Lucia, tuant onze personnes et laissant quinze disparus, selon un nouveau bilan donné par les autorités dimanche. La plupart des maisons de ce village isolé de 300 habitants, dans la région de Los Lagos, à 1.100 km au sud de la capitale Santiago, ont été englouties dans les coulées de boues. 
    Orange
    L'office national des urgences (Onemi) a annoncé que dix familles avaient été évacuées. Le précédent bilan faisait état de huit morts et 12 blessés. La commune n'a pas pu prendre part au vote pour l'élection présidentielle de dimanche, remportée par le conservateur Sebastian Piñera.


    SUR LE MÊME SUJET :


    PRÉSIDENTIELLE AU CHILI : LE CONSERVATEUR SEBASTIAN PIÑERA L’EMPORTE


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    AU QUARTIER GÉNÉRAL DE SEBASTIAN PIÑERA, VAINQUEUR
    DU SECOND TOUR DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AU CHILI,
    LE 17 DÉCEMBRE 2017

     
     PHOTO IVAN ALVARADO 


    Sebastian Piñera, qui a déjà été président du Chili entre 2010 et 2014, succède à la présidente de centre gauche Michelle Bachelet. 

    Le Monde.fr avec AFP
    « NOS VOLARON LA RA…»
    Le milliardaire conservateur Sebastian Piñera a remporté l’élection présidentielle au Chili avec plus de 54 % des voix, montrent les résultats diffusés par la commission électorale nationaleSebastian Piñera, qui a déjà été président du Chili entre 2010 et 2014, était opposé au candidat de centre gauche Alejandro Guillier, qui a reconnu sa défaite et félicité son adversaire.

    LE MILLIARDAIRE CONSERVATEUR SEBASTIAN PIÑERA
    A REMPORTÉ L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE AU CHILI 

    17 décembre, 2017

    UNE COULÉE DE BOUE AU CHILI FAIT CINQ MORTS


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    UNE COULÉE DE BOUE AU CHILI FAIT CINQ MORTS

    Intempéries. Une coulée de boue a dévasté une localité reculée située en bord d'océan. Environ quinze personnes sont portées disparues.

    UNE COULÉE DE BOUE AU
     CHILI FAIT CINQ MORTS
    Un glissement de terrain causé par de fortes pluies a fait cinq morts et quinze disparus dans le sud du Chili, selon un nouveau bilan donné samedi par la présidente chilienne Michelle Bachelet.




     «UNE COULÉE DE BOUE AU CHILI FAIT CINQ MORTS» 

    [ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ] 



    16 décembre, 2017

    AU CHILI, LA GAUCHE RETROUVE DES COULEURS


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    LE CANDIDAT DE LA GAUCHE MODÉRÉE, ALEJANDRO GUILLIER
    (AU CENTRE), LORS D’UN MEETING À SANTIAGO, JEUDI
    PHOTO ESTEBAN FELIX. 

    Pour battre le conservateur Sebastián Piñera au second tour de l’élection présidentielle dimanche, le socialiste Alejandro Guillier a tenté de séduire les anticapitalistes du Frente Amplio, qui ont obtenu un score proche du sien.
    «Bienvenue à "Pepe Mujica", qui vient d’arriver au Chili pour participer au meeting de fin de campagne d’Alejandro Guillier »,annonçait mercredi sur Twitter l’équipe du candidat de centre gauche, en lice dimanche pour le second tour de l’élection présidentielle face au conservateur Sebastián Piñera. L’ex-président uruguayen (2010-2015) est apparu ensuite au côté de Guillier, devant la foule réunie à Valparaiso, la troisième ville du pays.






    SUR LE MÊME SUJET :