20 décembre, 2011

COUR D'APPEL ORDONNE INTERROGER LES PILOTES DU 11 SEPTEMBRE 1973

LA MONEDA, ŒUVRE DE L’ARCHITECTE ITALIEN TOESCA, PALAIS DU GOUVERNEMENT CHILIEN DÉTRUIT EN SEPTEMBRE 1973 PAR LES BOMBES DES AVIONS CHILIENS. C’ÉTAIT DEPUIS LES DÉBUTS DES ANNÉES 1800 LE SIÈGE DE LA PRÉSIDENCE ET LE SYMBOLE DE LA DÉMOCRATIE CHILIENNE.

La cour d'Appel de Santiago a ordonné au juge spécial qui enquête sur la mort du président Salvador Allende d’interroger pour la troisième fois le général Mario López Tobar, de l’armée de l’air du Chili. L’officier sera cette fois sous le l’injonction de livrer les noms des pilotes qui ont attaqué le palais de La Moneda et la maison présidentielle de Tomás Moro le 11 septembre 1973.

Comme commandant du Groupe 7 d'aviation, Mario López Tobar a été il y a 38 ans à la tête de l'escadrille d'avions Hawker Hunter qui a bombardé le Palais de La Moneda, la maison présidentielle de Tomás Moro et cinq antennes de radio, dans des actions de guerre décisives pour le coup d'État du 11 septembre 1973 contre le gouvernement constitutionnel de Salvador Allende.

Le tribunal a aussi demandé au juge de solliciter à l'Inspection générale des services la liste complète des pilotes de guerre actifs le 11 septembre 1973. Mario López Tobar a été interrogé par le juge à deux reprises, mais il n’a pas voulu jusqu’ici livrer les noms des pilotes.
LES ÉCUSSONS DES GROUPES 7 ET 9 DES FORCES AÉRIENNES DU CHILI, LES UNITÉS QUI ONT EXÉCUTÉ LES RAIDS DE DESTRUCTION DU SIÈGE DU GOUVERNEMENT, DE LA RÉSIDENCE DES PRÉSIDENTS ET DE CINQ ANTENNES DE RADIO EN SEPTEMBRE 1973.