30 mars, 2012

BRÉSIL : LES MILITAIRES DE LA DICTATURE PRIS À PARTIE PAR LES ÉTUDIANTS À RIO

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

SUR LA PANCARTE : « PAI! AFASTA DE MIM ESSE CALE-SE ». (PÈRE, ÉLOIGNE DE MOI CE CALICE !). PAROLES D'UNE CHANSON TRÈS CONNUE DE CHICO BUARQUE DE HOLLANDA, OÙ IL FAIT RÉFÉRENCE À L’ÉPISODE BIBLIQUE DE JÉSUS AU JARDIN DES OLIVIERS (SAINT LUC, 22:39-46). C’EST AUSSI UN JEU DE MOTS INTRADUISIBLE ENTRE LES MOTS CALICE ET CALE-SE, TAISEZ-VOUS, EN PORTUGAIS ; UNE CRITIQUE AU RÔLE NEFASTE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE, QUI FUT COMPLICE DE LA DICTATURE MILITAIRE, ET  À  LA CENSURE QUE BUARQUE ET AUTRES CRÉATEURS ONT CONNU.  PHOTO KEYSTONE.
Des centaines d'étudiants ont manifesté jeudi aux cris «d'assassins» et de «tortionnaires» devant le Club militaire de Rio. Des gradés à la retraite y étaient réunis pour un déjeuner-débat d'anniversaire des 48 ans du coup d'Etat qui a instauré la dictature (1964-85).

«Militaires! Lâches! Nous attendons la vérité», scandaient les manifestants, souvent des proches des familles de victimes de la dictature qui a fait 400 morts et disparus.