25 septembre, 2017

ARGENTINE : OÙ EST SANTIAGO MALDONADO, PREMIER DISPARU DE LA PRÉSIDENCE MACRI ?


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

LE PRÉSIDENT ARGENTIN, MAURICIO MACRI, LORS D'UN

FORUM ÉCONOMIQUE À BUENOS AIRES, LE 13 SEPTEMBRE. 

PHOTO EITAN ABRAMOVICH  
Comme aux heures les plus sombres de la dictature en Argentine dans les années 70, les termes de «disparition forcée» ressurgissent. Un groupe de personnalités exige auprès du gouvernement argentin la «réapparition» du jeune activiste solidaire de la cause autochtone mapuche, Santiago Maldonado.
Libération
Par Tariq Ali, écrivain et éditeur Verso-New Left Review; Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA); Franck Gaudichaud, universitaire et co-président de France Amérique Latine (FAL); Danièle Obono, députée de Paris (France Insoumise); Jean Baptiste Thomas, universitaire spécialiste de l’Argentine contemporaine.
SANTIAGO MALDONADO
Santiago Maldonado, 28 ans, a été vu pour la dernière fois le 1er août dernier, lorsque la gendarmerie argentine menait une énième opération de répression contre la communauté autochtone mapuche en lutte («Lof» en Résistance du Cushamen, «Lof» étant un terme indien qui désigne une communauté indigène) qui manifestait sur la route nationale n°40, dans la province du Chubut, dans le Sud du pays, sur une propriété de la multinationale Benetton, territoire revendiqué par les Mapuches.