11 mars, 2018

LE CHILI VA-T-IL DIRE « ADIOS » À LA CONSTITUTION PINOCHET ?

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
POUR FÊTER LA VICTOIRE DE LEUR CANDIDAT, DES PARTISANS
DE SEBASTIÁN PIÑERA BRANDISSENT UN BUSTE DE L’ANCIEN
DICTATEUR AUGUSTO PINOCHET,
À SANTIAGO DU CHILI EN DÉCEMBRE 2017.
PHOTO PABLO VERA
Cinq jours avant la fin de son mandat, la présidente socialiste Michelle Bachelet a jeté les bases d’une réforme de la constitution héritée de la dictature Pinochet. Son successeur conservateur qui prête serment dimanche 11 mars portera-t-il le projet ? La presse chilienne est sceptique.
CONSTITUTION POLITIQUE 
DE LA RÉPUBLIQUE DU CHILI 
Dimanche 11 mars 2018, le Chili va revivre le même scénario qu’il y a huit ans. Michelle Bachelet passera les rênes du pouvoir au leader de la droite, Sebastián Piñera. Avec une différence de taille cette fois : “Cinq jours avant la fin de son mandat, la présidente socialiste a présenté un projet de loi de réforme constitutionnelle”, rapport le média en ligne El Mostrador. Se défaire de l’ancienne constitution chilienne, héritée de la dictature d’Augusto Pinochet (1973-1990) était l’une des promesses de Madame Bachelet qui avait déjà exercé un premier mandat de 2006 à 2010.


LE CHILI EN ROUTE VERS UNE
NOUVELLE CONSTITUTION ?