23 septembre, 2017

ARGENTINE. CRI DE GUERRE MAPUCHE CONTRE BENETTON


DESSIN DE HAJO, PARU DANS AS-SAFIR, BEYROUTH.
La disparition en août dernier d’un jeune manifestant remet en lumière le conflit qui oppose la communauté mapuche au groupe Benetton, propriétaire de vastes terres. Emmenés par un chef charismatique, les Mapuche ont relancé leurs revendications sur ce territoire.
FACUNDO JONES HUALA 
L’emblème de la bataille pour le Paradis [terres des Indiens mapuches] est un homme de 30 ans au regard fier, aux yeux noirs et profonds, le visage et la bouche encadrés d’un flot de barbe. Il s’appelle Facundo Jones Huala. Il est derrière les barreaux [depuis le 27 juin, après avoir été arrêté il y a un an puis relâché]. Pour l’Argentine et le Chili, c’est un terroriste. Santiago demande son extradition, Buenos Aires refuse.






20 septembre, 2017

41ÈME ANNIVERSAIRE DE LA MORT D'ORLANDO LETELIER


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DÉVOILEMENT D’UNE PLAQUE COMMÉMORATIVE EN HOMMAGE
À ORLANDO LETELIER AU MINISTÈRE DES
AFFAIRES ÉTRANGÈRES CHILIEN 

 PHOTO ALEX IBAÑEZ

1976 
- 21 SEPTEMBRE - 2017
COMMÉMORATION DU VINGTIÈME ANNIVERSAIRE
DE LA MORT D'ORLANDO LETELIER 

 PHOTO ALEX IBAÑEZ
Orlando Letelier del Solar, né le 13 avril 1932 et assassiné le 21 septembre 1976, fut un économiste chilien, ministre du gouvernement socialiste de Salvador Allende et ambassadeur du Chili aux États-Unis. Il fut assassiné par des agents de la dictature de Pinochet à Washington, le 21 septembre 1976, dans le cadre du plan Condor.
ORLANDO LETELIER 
Le 21 septembre 1976, Orlando Letelier est assassiné à Washington, D.C., dans un attentat à la voiture piégée commis sur ordre de Augusto Pinochet. Sa collaboratrice Ronni Moffitt est également tuée, et son mari, blessé.

L'agent américain de la Dirección de Inteligencia Nacional (DINA) Michael Townley a été extradé par Santiago aux États-Unis en raison de ses responsabilités dans l'assassinat, qui aurait été décidé à la même réunion qui décide de l'attentat contre le Vol 455 Cubana commis le 6 octobre 1976 par des terroristes anti-castristes, soit quinze jours après le meurtre d'Orlando Letelier.(*)


SUR LE MÊME SUJET :


« UNE HISTOIRE NÉCESSAIRE » (UNA HISTORIA NECESARIA ) 5


UNA HISTORIA NECESARIA / CAP 05 SERGIO Y CARLOS JACINTO D'APOLLONIO 
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]

« UNE HISTOIRE NÉCESSAIRE » (UNA HISTORIA NECESARIA ) 4


UNA HISTORIA NECESARIA - CAP 04 RODOLFO GONZALEZ 
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]

« UNE HISTOIRE NÉCESSAIRE » (UNA HISTORIA NECESARIA ) 3


UNA HISTORIA NECESARIA - CAP 03 JULIO VEGA 
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]

« UNE HISTOIRE NÉCESSAIRE » (UNA HISTORIA NECESARIA ) 2


UNA HISTORIA NECESARIA - CAP 02 ANTONIO LLIDÓ 
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]

« UNE HISTOIRE NÉCESSAIRE » (UNA HISTORIA NECESARIA ) 1


UNA HISTORIA NECESARIA / CAP 01 ALFREDO GARCÍA
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]

MESSAGE D'ALEJANDRO GUILLIER À LA DIASPORA CHILIENNE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


MESSAGE D'ALEJANDRO GUILLIER
 À LA DIASPORA CHILIENNE


ALEJANDRO GUILLIER CANDIDAT À LA PRÉSIDENTIELLE 2017
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]




ALEJANDRO GUILLIER 

SUR LE MÊME SUJET :

16 septembre, 2017

CHILI : DIVISIONS SUR LA PROTECTION DE L'IDENTITÉ DES VICTIMES DE LA DICTATURE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PRÈS DE 1 200 DOSSIERS RESTAIENT OUVERTS
EN 2016 POUR CRIME CONTRE L'HUMANITÉ.
PHOTO FERNANDO LAVOZ
Michelle Bachelet tente d'accélérer les procès des bourreaux de la dictature chilienne, mise en place en 1973. Cet anonymat a permis de récolter de nombreux témoignages.
UN ENFANT PASSE DEVANT DES PHOTOS
DE LA PÉRIODE DE LA DICTATURE DE
PINOCHET EXPOSÉES DANS LE STADE
NATIONAL DE SANTIAGO,
LE 10 FÉVRIER 2015
PHOTO  MARTIN BERNETTI 
Le Chili reste traumatisé par la dictature mise en place après le coup d'État du 11 septembre 1973. Le renversement du président socialiste Salvador Allende par le général Pinochet a marqué le début d'une période sombre de l'histoire chilienne qui aujourd'hui fait encore débat. En effet, aujourd'hui, le pays est divisé sur la question du secret de l'identité des personnes torturées pendant la dictature. La présidente Michelle Bachelet souhaite lever la protection de l'identité de ces personnes dans le but d'accélérer les procès des bourreaux.





SUR LE MÊME SUJET :

BUENOS AIRES: LA NUIT DES CRAYONS


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

AFFICHE DU FILM
« LA NUIT DES CRAYONS »
Selon le rapport de la « Commission nationale sur la disparition des personnes » ( CONADEP ) de 1983, qui n'a recensé qu'une petite partie des crimes de la dictature, dix étudiants du secondaire furent enlevés, certains dans la nuit du 16 septembre 1976 et les autres les jours suivant, à La Plata, une ville proche de Buenos Aires. 
Des milliers de jeunes ont manifesté la semaine dernière dans les rues de la province de Buenos Aires en hommage aux étudiants enlevés, torturés et disparus, il y a vingt ans. 
paru dans le journal L'Humanité 
du mardi 24 septembre 1996.
«LES CRAYONS CONTINUENT D'ÉCRIRE»
connu comme «la Nuit des crayons», cet épisode de la dictature argentine est resté, comme tant d'autres, impuni. Les cicatrices de l'Argentine ne se referment pas. Chaque semaine, les mères et grands-mères de la place de Mai manifestent pour retrouver un fils ou un petit-fils. Inlassables, elles sont parvenues à localiser ou retrouver quelques enfants disparus. 

Des jeunes cherchent toujours, parmi près de 30.000 disparus, qui ont été leurs parents. Les jeunes ont défilé avec des pancartes qui disaient: «Pour que personne n'oublie, car un peuple qui oublie son histoire, disparaît».

LA JUSTICE FRANÇAISE SE DONNE UN MOIS POUR DÉCIDER DE L’EXTRADITION DE MARIO SANDOVAL VERS L’ARGENTINE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER

La cour d’appel de Versailles a commencé à examiner jeudi la requête d’extradition de l’ex-policier franco-argentin accusé de crimes contre l’humanité pendant la dictature. 
Dans une salle d’audience pleine à craquer de pancartes avec l’image d’Hernan Abriata, un jeune militant argentin séquestré en 1976 par la police pendant la dictature militaire (1976-1983), la cour d’appel de Versailles a remis au 19 octobre sa décision sur le sort de Mario Sandoval. 


SUR LE MÊME SUJET :

14 septembre, 2017

CHILI : LISTE OFFICIELLE DES CANDIDATS À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

CHILI :  CANDIDATS À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE

La liste officielle des candidats à l’élection présidentielle est arrêtée comme suit* :

1.- Carolina Goic Boroevic (Democracia Cristiana). 
2.- José Antonio Kast Rist (Independiente). 
3.- Sebastián Piñera Echenique (Chile Vamos). 
4.- Alejandro Guillier Álvarez (Fuerza de Mayoría). 
5.- Beatriz Sánchez Muñoz (Frente Amplio). 
6.- Marco Enríquez-Ominami Gumucio (Partido Progresista). 
7.- Eduardo Artés Brichetti (Unión Patriótica). 
8.- Alejandro Navarro Brain (Partido Amplio de Izquierda Socialista).



*L’ordre de la liste est établi par tirage au sort.


SUR LE MÊME SUJET :

11 septembre, 2017

2017 - COMMÉMORATION DU 44ÈME ANNIVERSAIRE DU COUP D'ÉTAT AU CHILI

FLASH MOB ALLENDE 
COMMÉMORATION DU 44ÈME ANNIVERSAIRE DU COUP D'ÉTAT AU CHILI 
1973 - 11 SEPTEMBRE - 2017
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


CAPTURÉ D'ÉCRAN 

CHILI: HOMMAGE AUX VICTIMES DE LA DICTATURE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

 HOMMAGE AUX VICTIMES DE LA DICTATURE  
PHOTO REUTERS

Environ 5000 Chiliens ont participé dimanche à Santiago à une marche annuelle pour commémorer les victimes de la dictature militaire (1973-1990) qui s'est achevée par des affrontements entre manifestants et policiers.
Par Le Figaro.fr avec l'AFP
PHOTO REUTERS
Cette marche, convoquée par les associations de défense des droits de l'Homme et par les familles de personnes détenues ou disparues pendant la dictature du général Augusto Pinochet, a lieu chaque année aux alentours du 11 septembre.



CUBA : COMMUNIQUÉ D'INFORMATION DE L’ÉTAT-MAJOR NATIONAL DE LA DÉFENSE CIVILE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DANS LES RUES DE CAIBARIEN, À CUBA, CE SAMEDI
PHOTO ADALBERTO ROQUE 
Communiqué d’information de l’État-major national de la Défense civile à propos des personnes décédées lors de l’impact de l’ouragan IrmaLe pays déplore la mort de dix personnes
État-major national de la Défense civile  

DES RUES DÉVASTÉES PAR L'OURAGAN IRMA
DANS LE QUARTIER DE COJIMAR, À LA HAVANE
PHOTO YAMIL LAGE 
À la suite du passage du dangereux ouragan Irma le long du territoire national, dix morts sont à déplorer jusqu’à présent dans les provinces de La Havane, Matanzas, Camagüey et Ciego de Avila.




IRMA : DES MORTS AUSSI À CUBA
[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]




SUR LE MÊME SUJET :

09 septembre, 2017

L'OURAGAN IRMA, REPASSÉ EN CATÉGORIE 5, ATTEINT CUBA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

À CUBA, DANS LA PROVINCE DE VILLA CLARA,
LORS DU PASSAGE DE L'OURAGAN IRMA.
PHOTO ADALBERTO ROQUE


L'ouragan Irma, repassé en catégorie 5, la catégorie la plus élevée, a atteint Cuba samedi à 03h00 GMT, a annoncé le Centre national américain des ouragans (NHC).
L'Humanité avec l'AFP
PHOTO NASA
irma, qui a déjà fait au moins 19 morts durant son passage sur les Caraïbes depuis mercredi, a abordé Cuba par l'archipel de Camaguey, avec des rafales estimées à 260 km/h et une vitesse de déplacement de 20 km/h, selon le NHC

ANIMATION SATELLITE DES OURAGANS KATIA, IRMA ET JOSE

[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]



ILLUSTRATION NASA
L’œil du cyclone se trouvait alors à 190 km de la ville cubaine de Caibarien, et à 485 km au sud-est de Miami, en Floride (États-Unis), qui devrait être sa prochaine destination. Des pluies diluviennes s'étaient abattues sur Cuba plusieurs heures avant l'arrivée de l'ouragan. Un million de personnes ont été évacuées par précaution, selon les autorités.


08 septembre, 2017

CHILI : COMMÉMORATION DE LA MORT DE JOSÉ CARRASCO


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

JOSÉ CARRASCO TAPIA

31ÈME ANNIVERSAIRE DE L'ASSASSINAT
DE JOSÉ CARRASCO


1986 - 8 SEPTEMBRE - 2017
En 1986, le journaliste de l'opposition José Carrasco Tapia a été sorti de force de chez lui, à Santiago du Chili, par l’un des escadrons de la mort du général Augusto Pinochet. Il a reçu 13 balles dans la nuque et son corps a été jeté dans un cimetière, allongeant une liste macabre de reporters latino-américains violentés pour avoir osé parler dans les années 70 et 80.
«Le 8 septembre 1986, au lendemain d'un attentat manqué contre le général Pinochet, il fut l’éditeur international de la revue hebdomadaire Análisis (aujourd'hui disparue) José Carrasco Tapia a été tué à la mitraillette avec trois autres opposants. Quatorze anciens agents de la police politique ont été inculpés, le 26 octobre 2005, mais leur supérieur hiérarchique, le général Humberto Gordon, est décédé en 2000 d'un cancer, alors qu'il bénéficiait d'une liberté conditionnelle.
 JOSÉ CARRASCO
José Carrasco Tapia fut le dernier journaliste assassiné sous la dictature. À l'endroit où son corps a été retrouvé, un monument à la mémoire des journalistes tués et disparus sous le régime de Pinochet a été inauguré le 8 septembre 1999.» Reporters sans frontières

02 septembre, 2017

AU CHILI, MICHELLE BACHELET REMANIE SON ÉQUIPE ÉCONOMIQUE À TROIS MOIS DES ÉLECTIONS


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
LA PRÉSIDENTE DU CHILI, MICHELLE BACHELET, ACUEILLE LE NOUVEAU MINISTRE DES FINANCES, NICOLAS EYZAGUIRRE, AU PALAIS PRÉSIDENTIEL DE LA MONEDA, À SANTIAGO, LE 31 AOÛT 2017.
PHOTO SEBASTIÁN RODRÍGUEZ
Les ministres de l’économie et du budget ont démissionné à la suite du frein mis par la présidente à un projet minier controversé.

Par Carolina Rosendorn
CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER
Les ministres du budget, Rodrigo Valdes, et de l’économie, Luis Felipe Cespedes, ont quitté le cabinet de la présidente chilienne, Michelle Bachelet, jeudi 31 août, après dix jours de débats houleux sur un projet minier et portuaire controversé qui a déchiré le gouvernement de la coalition de centre gauche. Les démissions des deux ministres ont été suivis par celle du sous-secrétaire d’État au budget, Alejandro Micco, et ont déclenché un remaniement dans l’équipe économique, à onze semaines de l’élection présidentielle.


01 septembre, 2017

COLOMBIE. LES FARC SE REBAPTISENT FARC, AVEC UNE FLEUR MAIS SANS FUSIL


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

 « FORCE ALTERNATIVE RÉVOLUTIONNAIRE COMMUNE »
Réunis en congrès pour préparer leur entrée en politique, les membres de l’ex-guérilla des Farc ont tranché sur le nom à donner à leur parti. L’acronyme reste le même, mais la sémantique des lettres a changé et le logo est désormais une fleur.
Courrier international
LE LEADER DES FARC, RODRIGO LONDOÑO,
ALIAS TIMOCHENKO, AU CÔTÉ D’IVÁN MÁRQUEZ
LORS DE L’OUVERTURE DU CONGRÈS DU PARTI,
 LE 27 AOÛT À BOGOTA.
PHOTO JAIME SALDARRIAGA 
Après maintes discussions, les membres de l’ex-guérilla des Farc, désormais démobilisés, désarmés et signataires de l’accord de paix avec le gouvernement le 24 novembre 2016, ont choisi le nom de leur futur parti et son logo.





SUR LE MÊME SUJET :

30 août, 2017

CHILI. EL NIÑO FAIT FLEURIR LE DÉSERT


C'est le désert considéré comme le plus aride du monde. L'Atacama, au Chili, connaît un phénomène exceptionnel depuis quelques jours : l'éclosion simultanée de milliers de fleurs.
Le Télégramme
Comment est-ce possible ? Des pluies brèves
PHOTO ROSANA JOSEFA

mais intenses ont été observées dans le nord du Chili et il a suffi de ces quelques gouttes pour faire fleurir le désert. Normalement, ce phénomène naturel lié à un autre phénomène -climatique celui-ci et nommé El Niño- n'est observé que tous les 5 à 7 ans constate la BBC. La dernière floraison de l'Atacama est bien plus récente. Elle remonte à 2015...


SUR LE MÊME SUJET :



29 août, 2017

ARGENTINE : «OÙ EST SANTIAGO MALDONADO ?»


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO PERSPECTIVASUR 

Écrite à la bombe sur les murs, placardée dans les arrêts de bus, affichée sur les réseaux sociaux et même posée à voix haute via les haut-parleurs des hôpitaux, des écoles ou des commerces du pays, une question qui sourd depuis un mois s’est transformée en une clameur déchirante : «Où est Santiago Maldonado ?» Vendredi, les Argentins la scanderont de concert lors d’une marche nationale. «Il n’a pas disparu par magie, affirme son frère, Sergio Maldonado. Nous savons qui l’a embarqué : c’est la gendarmerie.» L’homme de 28 ans, originaire de Buenos Aires mais installé depuis plusieurs mois en Patagonie afin de soutenir la cause des indigènes mapuches, est porté disparu depuis le 1er août, et une opération musclée de la gendarmerie dans la communauté Pu Lof, qui dispute ses terres à l’entreprise Benetton.
Par Mathilde Guillaume
Plusieurs témoins affirment l’avoir vu pour la dernière fois pendant la charge des trois escadrons de gendarmerie visant à déloger le campement mapuche. Le jeune homme aurait été violemment appréhendé alors qu’il s’était réfugié dans un arbre.