18 novembre, 2006

L’AVORTEMENT BANNI AU NICARAGUA

L’IVG BANNI AU NICARAGUA

Selon BBC News du 18/11/06, tout recours à l’interruption de grossesse est désormais interdit par une loi adoptée à l’unanimité par le parlement en octobre et qui vient d’être promulguée par le nouveau président du Nicaragua, Enrique Bolanos.
L’IVG BANNI AU
 NICARAGUA
La législation précédente, vieille d’une centaine d’années, autorisait l’avortement si trois médecins certifiaient que la femme était en danger.

Avec cette interdiction totale, le Nicaragua adopte une position comparable à celle du Chili et du Salvador, alors que dans les autres pays d’Amérique latine l’avortement est autorisé quand la vie de la femme est en danger.

Manif anti avortement


Selon BBC News, seule la Colombie va plus loin avec l’autorisation, depuis mai 2006, d’interruption d’une grossesse faisant suite à un viol et un inceste.